Yalta II : le Liban en zone russe

À deux jours du sommet USA-Russie de Genève, le « Yalta II », les dirigeants libanais terminent leurs consultations à Moscou. Après le Hezbollah chiite, le président de la République chrétien Michel Aoun et le Premier ministre désigné sunnite Saad Hariri, c'est au tour du chef de la Sécurité générale, le général Abbas Ibrahim. La Russie tient à vérifier qu'Ibrahim sera bien loyal à Damas et qu'il participera activement au rapatriement des réfugiés syriens chez eux. Moscou entend organiser une conférence (...)

Ajouter un commentaire