absolu

Parole d’amour

M'avez-vous déjà entendu parler d'amour? Peut-être bien que oui, peut-être bien que non... Parce que j'en parle peu...peut-être parce que personne n'en parle vraiment ou alors pour relayer son tourment.

Islam : Vérité ou Liberté ?

On dit quand on ne sait pas quoi dire, que l'islam est une religion de soumission. Maudit soit celui qui le dit, juste pour avoir son mot à dire ! Mais admettons et plaidons pour cette soumission. Celle de la femme qui se voile ou celle de l'homme qui s'agenouille dans la rue et prie le Seigneur pour qu'il soulève un coin du voile.

Mon Jihad

On ne peut pas faire de politique sans tracer une ligne de démarcation entre les résistants et les non-résistants À quoi? À quoi doit-on résister ? À l'injustice, à la tentation d'exister à n'importe quel prix À la logique des intérêts. Les résistants ne se retranchent derrière aucun parti. Ils ne font aucun compromis. Pour eux, la vie sans absolu ne vaut guère la peine d'être vécue. C'est à prendre ou à laisser, on ne négocie pas. La valeur n'a pas de prix. Les résistants préfèrent mourir que souffrir. Les non-résistants, eux, préfèrent souffrir que mourir.

La démocrachie

La démocrachie est résolument résolue à mettre de côté l'Absolu parce qu'elle considère qu'il n'y a que des géométries variables. Car les principes ne sont pas du tout, rentables. La real-politique dégage l'idéal. Oui à la charité, si et seulement si elle est ordonnée. Oui, si et seulement si elle obéit à un ordre économique et financier. La démocrachie est une parfaite imperfection, une pseudo-entéléchie qui couvre les fins qu'elle fait semblant de découvrir. En son sein, ce n'est jamais le peuple qui réfléchit mais une oligarchie qui prétend nous épargner le gâchis.