Ahed Tamimi

Le procès de la Palestine

C'est triste Mais le monde a été et sera toujours égoïste... Même s'il lui arrive de faire semblant d'être généreux ou altruiste. Ce n'est pas juste de n'avoir droit qu'à une réalité vétuste... qui revoit toujours les mêmes rêver et crever ! À mort les artistes qui font de la politique comme des autistes qui ne tiennent pas compte du coefficient d'adversité, et affrontent le monde malgré sa surdité.  

AHED

Elle a un joli nom qui en dit long sur son IJTIHED, son degré d'application et d'implication sur le terrain miné par l'occupant. Elle n'avait que 11 ans lorsqu'elle eut l'audace de maltraiter l'intraitable armée israélienne ! Provocatrice disent les médias de la partie adverse, force motrice disent les militants palestiniens. Elle osa lever la main sur celui qui lui a dérobé son destin...