Art contemporain

Ça en a le goût, la couleur….et c’en est!

« Mon enfant aurait pu faire la même chose. » Une formule qui revient souvent dans les allées des musées « d’art moderne ». Quelques minutes à traîner ses guêtres dans ces instances du snobisme que sont les Fondations Cartier, l’amas de tuyaux à la Pompidou, ou les clownesques expositions au Grand Palais le justifient bel et bien.

Quel est le livre le plus sulfureux de cette rentrée littéraire ?

Peut-on dire la vérité en démocratie ? Pourquoi personne ne se souvient de ce qu’il a fait le 29 septembre 2008 ? Qui de Sarko ou Hollande est le pire criminel de guerre ? Comment Chavez organisa-t-il une politique en faveur de son peuple ? Pourquoi nos élections présidentielles engendrent-elles toujours un bipartisme congénital ? Pourquoi être socialiste aujourd’hui ça n’est pas voter pour le candidat socialiste ?

Conquête et abandon d’une souveraineté artistique

« Le suffrage universel ne me fait pas peur, les gens voteront comme on leur dira » disait  Alexis de Tocqueville. Je poursuivrai par : l’art contemporain n’est pas à craindre, les gens aimeront comme on leur dira.