Belkacem

Pas de liberté sans égalité

Voilà que certains nous reprochent de sortir un livre ! Ils vont jusqu’à dauber notre sous-titre : Pas de liberté sans égalité. Ces matamores crient au complot franc-maçon. Ils profèrent que le mot égalité est vérolé par la secte du triangle. Marrant ça quand on sait le nombre démesuré de leurs grades ; leur bouquet hiérarchique est quand même une insulte à nos aspirations égalitaristes !

Réforme Peillon : l’heure de l’évaluation

Vincent Peillon réformait, il y a un an, les rythmes scolaires dans de nombreuses villes françaises. Nous tentions alors un premier état des lieux. Le cancre parti, c’est l’ânesse Belkacem qui poursuit les rénovations. Mais, il suffit de regarder du coté de Marseille pour constater, déjà, l’étendue des dégâts.