Bellingcat

[Bellingcat 4] Eliot Higgins : Un exemple de méthode criticable, par Edouard Vuiart

[Avant de rentrer dans les détails, nous voulons être très clairs sur un point : ce billet n’a nullement vocation à conclure sur l’affaire du MH17 ou à défendre la Russie. Les conclusions de M. Higgins sont peut-être justes, mais il s’avère que la méthode pour y arriver semble néanmoins critiquable. Or, l’enquête d’Eliot Higgins a été reprise par les grands médias, sans guère de vérifications ou de critiques…]

[Bellingcat 3] Qui est Eliot Higgins ? Par Edouard Vuiart

Né en 1979 d’un ingénieur de la Royal Air Force et d’une traiteur, Eliot Higgins a toujours été un passionné des écrans. Il fut très tôt un addict des jeux-vidéos, passant parfois 36 heures d’affilée sur le célèbre jeu de rôle World of Warcraft. Après avoir abandonné l’université à mi-chemin, il enchaîna les petits boulots. Il travailla comme commis à la saisie de données pour Barclays Bank, puis géra les factures d’une société de gestion.

[Bellingcat 2] Eliot Higgins : La Fable, par Edouard Vuiart

Dans le modèle de Chomsky, un honnête homme luttant contre la propagande finira immanquablement par être discrédité et rejeté par le système et les médias quelle que soit la qualité de son travail. Or, l’histoire du « journaliste citoyen » Eliot Higgins est tout autre… La première mention du nom d’ « Eliot Higgins » dans les médias mainstream français remonte apparemment au 25 février 2013. Ce jour-là, le New York Times publiait un article qui accusait l’Arabie saoudite d’avoir livré des armes d’infanterie croates aux rebelles syriens :