Côte d'Ivoire

Si on ne leur obéit pas…

Le monde n’est pas près de changer. Et cela convient parfaitement à nos bourgades repues de petits fonctionnaires vaniteux et de populace aliénée. Qu’on soit partisan du mérite ou prosélyte de justice, qu’on soit rebelle de papier ou réac médiatique, c’est toujours la même rengaine : on érige, pour nous représenter, des hommes qui n’ont, tout compte fait, qu’une seule ambition : accéder puis se maintenir au pouvoir.

Blaise, fais tes valises !

Les de Blaise le fuyard pourraient être prochainement écourtées. Au Burkina Faso, le Premier ministre de transition, Isaac Zida, entend rouvrir entièrement le dossier de l’assassinat de Thomas Sankara, perpétré lors du coup d’Etat qui a porté au pouvoir Blaise Compaoré, il y a 27 ans.

Blaise Compaoré, d’un château l’autre ?

Cette fois-ci, on peut imaginer que Blaise a fait le voyage sur ses propres deniers, que l’on sait irrigués par les années de délabrement du Burkina. La dernière fois, assez récente, qu’il avait soulevé son auguste popotin, c’était pour préserver celui-ci des coups de tatanes ouagalaises auxquels il était promis. Un voyage alors assuré par un détachement des forces spéciales françaises, qui entre deux chats-bites dans la sous-région ont convoyé le fuyard parti se planquer en Côte d’Ivoire.

Crimes de guerre à l’œil

Champagne à Jérusalem ! Dans son infinie bonté, la Cour pénale internationale (trois mensonges en trois mots), bras judiciaire de l’Empire, ne poursuivra pas Israël pour le raid meurtrier mené en 2010 contre le Mavi Marmara, la flottille humanitaire qui entendait briser le blocus israélien sur Gaza.

Papa Hollande est en voyage d’affaires

Côte d’Ivoire, Niger et Tchad sont au programme du VRP de la République dans sa virée. Sous couvert de sécurité, il sera surtout question de business. A bord de l’avion présidentiel, une quarantaine de chefs d’entreprises qui débarquent la langue pendante en petite Françafrique de l’Ouest, pour mieux « accompagner les Africains dans leur développement ». Une main sur l’épaule, amicale et chaleureuse, mais qui peut aussi se transformer en mandale des fois que l’esclave renâcle à assumer la charge de son destin.

L’homme qui exploitait la forêt africaine mais qui ne voulait pas que cela se sache

Dans la famille Lévy, on connaissait déjà Justine, la fille, auteur à bobos quand papa œuvre pour les gogos, et puis Arielle, la deuxième épouse, dont le point de carrière le plus culminant n’a d’égal que la hauteur de son cul offert en levrette à Klaus Kinski, alors au sommet de son art et de son dard, dans le film « Les fruits de la passion », en 1981.

Les belles affaires africaines d’Israël

Agronomie, irrigation, ingénierie, et surtout des armes, plein d’armes : c’est dingue le nombre de trucs qu’Israël peut avoir à vendre aux Africains. Régulièrement, l’Etat hébreu signe de très juteux contrat, comme récemment avec la Côte d’Ivoire pour la construction d’une centrale thermique, que le groupe israélien Telemania a facturé 500 millions d’euros.