capitalisme

Le capitalisme est « matériellement dépassé et idéologiquement défunt » – Steve Paxton

Le capitalisme existe depuis si longtemps qu’il est même difficile pour les gens d’imaginer un monde sans lui. Pourtant, il est loin d’être une loi physique immuable. En fait, le capitalisme est désormais « matériellement dépassé et idéologiquement défunt », soutient l’auteur britannique Steve Paxton dans son livre à paraître, How Capitalism Ends [Zero Books, 2022. Comment le capitalisme prend fin, NdT].

Noam Chomsky : « L’Occident dérive vers un proto-fascisme capitaliste sauvage »

La guerre en Ukraine a atteint son septième mois. Les partis d’extrême droite ont récemment progressé en Suède et en Italie. Et le changement climatique continue d’avoir des conséquences dévastatrices à un rythme toujours plus rapide. Noam Chomsky aborde ces questions et bien d’autres dans une récente conversation radiophonique avec l’animateur de Radio Alternative David Barsamian, réalisée le 26 septembre 2022, un jour avant la sortie de leur nouveau livre Notes on Resistance. Noam Chomsky parle des mensonges, des crimes et du capitalisme sauvage.

Non, le capitalisme n’éradiquera jamais la pauvreté dans le monde

Les défenseurs du système capitaliste aiment à mettre en avant des statistiques indiquant qu’il y aurait des progrès étonnants dans l’éradication de la pauvreté dans le monde. Mais ces statistiques placent la barre très bas et ne tiennent pas compte de l’obscène explosion des inégalités dans le monde. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Le capitalisme a su faire de la monarchie britannique son grand allié

Plutôt que de se débarrasser de l’ancienne aristocratie, le capitalisme a trouvé sa propre façon d’utiliser la monarchie britannique. Les deux fonctionnent désormais en tandem pour préserver le statu quo en Grande-Bretagne &; et devraient donc être combattus de concert.

Retraites misérables : le rêve du capitalisme financier

La mainmise de la finance sur les ressources nécessaires pour faire face à la fatalité humaine universelle qu’est la vieillesse est un désastre certain pour nos années de vieillesse. Le complexe financier de la retraite doit être combattu pied à pied. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

BlackRock tire profit de la crise climatique

Pour des entreprises comme BlackRock, la crise climatique est une très précieuse opportunité d’investissements. Elles se sont positionnées pour gagner de l’argent, quelle que soit la façon dont les gouvernements abordent le changement climatique — voire s’ils le font. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Covid-19 : La pandémie a accéléré la mainmise des multinationales sur l’économie

À moins que les travailleurs ne s’organisent pour y résister, l’héritage de la pandémie, tout comme l’héritage de la crise financière l’a fait, se soldera par un transfert permanent du pouvoir en faveur du capital. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Interdit d’interdire : Frédéric Taddeï reçoit Robert Boyer

Source : Frédéric Taddeï reçoit Robert Boyer, économiste, pour son livre «Les capitalismes à l’épreuve de la pandémie», aux Editions La Découverte

Quartier Libre – « L’effondrement du capitalisme a commencé »

Source : Aude Lancelin reçoit le philosophe Alain Deneault, penseur du néolibéralisme, pour un Quartier Libre sur l’effondrement du capitalisme déjà commencé.

L’ère du mal radical – Par Chris Hedges

Source : , 14-10-2019 [Il arrive que l’homme subordonne la loi morale à des considérations d’ordre privé, dictées par l’égoïsme immédiat. C’est là une inversion des priorités, une « occasionnelle déviance » qui est à la base de ce que Kant appelle, précisément, le mal radical, NdT]

C’est du chinois !

L’anti-capitalisme est devenu tendance.

Si vous lisez qui fait la synthèse du bilan de l’année 2018 et de ce que l’on peut attendre en 2019, vous y trouvez la mère d’un discours analytique officiel convenu: tout change, et le temps où l’ancien résiste encore et le nouveau  n’est pas encore là.

RÉSERVOIR-DOGS

Dépenser plus pour dépenser moins… C’est censé nous faire faire un bond désespéré hors du temps, hors de la matière, hors de nous-mêmes. Il n’y a pas d’autre solution pour résoudre notre problème écologique et économique en même temps. Pour ne pas perdre sa maison, il ne faut pas perdre sa raison…

Du capitalisme à l’islamisme

Pour qu'il y ait plus de lits dans les hôpitaux, plus de beurre dans les frigos, plus d'écoles pour nourrir les cerveaux... en deux mots : plus de boulots et moins de gens au bout du rouleau ... il faut de la CROISSANCE. C'est la sentence qui offense tous ceux qui ont des lacunes en économie. Et à juste titre parce que l'économie n'est pas une science mais un état de conscience.

Du bruit pour la PALESTINE !

Quand un bruit ne fait plus de bruit... Ça peut signifier que quelque chose a été détruit comme l'innocence ou l'espérance... On n'y croit plus, d'où ce faux silence au sujet de la PALESTINE... qui se réduit au fur et à mesure à une part incongrue.

Voilà comment les scientifiques de l’ONU se préparent à la fin du capitalisme

Alors que l&;ère de l&;énergie bon marché touche à sa fin, la pensée capitaliste lutte pour résoudre les énormes problèmes auxquels l&;humanité est confrontée. Alors, comment réagissons-nous ?

Nouvel âge pour l’esclavage !

En dépit du bon sens et en vertu du principe selon lequel, tout s'achète et tout se vend, des esclaves noirs sont vendus à des esclavagistes blancs... C'est l'actualité. Est-ce un retour en arrière ou une marche en avant ? Mais on peut le dire autrement : un état qui vend les pauvres aux riches transforme les premiers en esclaves et les seconds en esclavagistes.

le capitalisme expliqué à mon fils

Ne soyons pas naïfs: il n'y a pas d'acte désintéressé. Aucun sans que l'intérêt ne s'en mêle. L'instinct en est témoin... nous sommes intéressés et prêts à tout pour nous rendre intéressants, pour susciter l'intérêt. C'est notre essence même. Nous y tenons. Et ça nous maintient de l'intérieur. Nous avons beau prendre du recul, on n'échappe pas à ce genre de calcul :

Donald et Vladimir

 
Trump n'a rien de Bush. Ce n'est pas une marionnette mais un marionnettiste. Ce n'est pas un politique mais un artiste jusqu'au-boutiste. Poutine n'a rien d'Eltsine. Ce n'est pas un héritier mais un fin limier. Il connaît tous les manèges. C'est un stratège. Les États-Unis pour l'un, les États réunis pour l'autre. Qu'ont-ils en commun ? Sinon la radicalité comme seul et unique bien.

Libérez-vous du libéralisme !

Le communisme n'a pas réussi à appauvrir les riches Le capitalisme n'a pas réussi à enrichir les pauvres... Depuis, les deux envieux ennemis sont devenus amis. Ils se sont réconciliés avec eux-mêmes et avec la réalité des faits C'est ainsi qu'on a vu paraître le libéralisme Le logis des sans logis, l'idéologie des sans idéologie. La maison sans raison, la religion sans dieu Le libéralisme a réussi à appauvrir les pauvres À les vider de leur sang, de leur sens ! En leur offrant juste un mensonge comme clé des songes Cette clé c'est ce qu'on appelle : La Liberté

Le trou noir financier : Origine et destinée, par Dmitry Orlov

Il y a quelque temps, j’ai eu le plaisir d’entendre Sergey Glazyev – économiste, homme politique, membre de l’Académie des sciences, conseiller du Président Poutine – dire quelque chose qui confirme complètement ma propre pensée. Il a dit que tous ceux qui connaissent les mathématiques peuvent voir que les États-Unis sont au bord de l’effondrement parce que leur dette a augmenté de façon exponentielle.

Les taches aveugles de « l’autre euro possible », par Frédéric Lordon

Le texte qui suit est issu de l’intervention, quelque peu augmentée, faite aux Rencontres du « Monde Diplomatique » organisées sur le thème « Europe, des choix existentiels », à l’Ecole normale supérieure les 22 et 23 mai 2015.

LES TERRORICHES

De la vermine, tout le monde en parle. Mais de la Palestine, plus personne n'en parle ! On vit sous le dict., le diktat, la dictature de l'impersonnel, d'une parole anonyme et d'une force maligne dont l'essentiel de l'activité consiste à noyer le poisson : Quelle étrange expression : "noyer le poisson" C'est tout ce qu'ils ont trouvé pour que leurs péchés passent inaperçus ? - Noyer le poisson, c'est diluer leurs délits sans risquer d'être poursuivis pour délit de fuite.