Chateaubriand

L’âme de l’islam

J'ai ouvert puis fermé le livre sur "le génie du christianisme" de Chateaubriand. J'ai ouvert puis souffert du livre de Bernard Henri-Lévy sur "l'esprit du judaïsme" Je ne sais pas ce que je cherchais mais je n'y ai rien trouvé de sincère. Et j'ai ouvert mon cœur et j'ai découvert "l'âme de l'islam". C'était écrit dans ma chair mais je n'ai pas su lire... ni vu venir. Pour une oreille occidentale, il faut avoir l'œil pour accéder au cœur de cette conscience transcendantale qui dit Dieu en version originale : Allah et en version originelle :

La race des blanchisseurs

Notre volonté de transparence ne viendra jamais à bout de la réalité des apparences. Elles sont toujours trompeuses et un peu trop nombreuses. Il y a peut-être un être derrière ? Ou peut-être rien. Rien qu'une heureuse ou malheureuse coïncidence Rien d'assuré, rien de rassurant. L'imagination nous amuse. Mais nous abuse aussi. Elle nous joue de sales tours surtout lorsque nous manquons d'amour. Morano croit que la France est de race blanche.

Trois photos du général

La politique ne m’intéresse que lorsqu’elle est située sur le terrain tragique et qu’elle met aux prises un individu, l’histoire et le destin. Autant dire que, né en 1959, je n’ai jamais eu l’occasion de me passionner pour les péripéties qui ont conduit au pouvoir un banquier matois, un inspecteur des finances arrogant, un avocat véreux et un énarque impulsif, tous complices de ceux qui ont installé l’histoire dans le registre hystérique et décérébré de la comédie de boulevard.