climat

Changement climatique : les propres recherches d’Exxon ont confirmé le rôle des combustibles dès 1977

Source : Les propres recherches d’Exxon ont confirmé le rôle des combustibles fossiles dans le réchauffement climatique il y a plusieurs décennies. Les cadres dirigeants ont été avertis d’une possible catastrophe due à l’effet de serre, puis ont mené des efforts pour bloquer les solutions.

Changement climatique : des nouveaux modèles dopés par les effets des nuages

Source : Une étude se penche sur les facteurs expliquant la sensibilité des simulations climatiques les plus récentes. La réévaluation du réchauffement futur vient probablement de l’amincissement des nuages bas, amplifié dans la dernière génération de modèles.

Les leçons de la Rome antique sur la façon d’ignorer les changements climatiques

Source : Même si l’histoire n’est pas emballée dans des leçons de morale, elle peut approfondir notre sens de ce que signifie être humain et la fragilité de nos sociétés, affirme Kyle Harper.

Condamner l’écocide et reconnaitre nos dépendances à la terre : L’héritage d’Aldo Léopold

Source : La proposition de la Convention Citoyenne pour le Climat de pénaliser le crime d’écocide dans le cadre des limites planétaires n’est pas une idée nouvelle. En 1949, Aldo Léopold affirmait déjà la nécessité de préserver l’intégrité du vivant et invitait à reconnaître la dépendance des humains à la terre.

38°C en Sibérie : record de température au-delà du cercle arctique

Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises L’une des villes les plus froides de la planète a enregistré une température à la fois record et inquiétante. Une petite ville de Sibérie a atteint samedi 20 juin la température de 38 degrés Celsius (100,4 degrés Fahrenheit). Ceci marque la température la plus chaude jamais enregistrée au nord du cercle arctique.

Le confinement réduirait chaque jour les rejets de CO2 de 58 % en Europe

Source : Si elle devait s’étendre sur 45 jours, la mise sous cloche de l’Europe pour lutter contre le coronavirus ferait chuter de 5 % le bilan annuel de ses émissions de gaz à effet de serre, selon le cabinet international Sia Partners. Le transport et la production d’énergie sont les premiers secteurs concernés.

Quand l’efficacité énergétique a un effet contraire

Source : , 21-01-2020 L’amélioration énergétique d’un produit induit une augmentation de son usage. Cet «effet rebond» s’applique partout, des conteneurs aux poêles en passant par les écrans, et il est difficile de s’en dépêtrer.

Température mondiale : 3e mois de février le plus chaud, d’après NCEP-NCAR

Source :, 02-03-2020 Avec +0,626°C au-dessus de la moyenne 1981-2010, le mois de février 2020 est le 3e plus chaud des archives NCEP-NCAR. L’année 2020 se situe pour le moment dans la lignée de la moyenne 2019.

Température mondiale : 2e mois de janvier le plus chaud, d’après NCEP-NCAR

Source : , 03-02-2020 Avec +0,597°C au-dessus de la moyenne 1981-2010, le mois de janvier 2020 est le 2e plus chaud des archives NCEP-NCAR. L’année 2020 commence donc sur de solides bases, l’anomalie de janvier se situant dans la lignée de la moyenne 2019.

Les prévisions de température du Met Office pour 2020-2024

Source : , 31-01-2020 Les modèles du Met Office suggèrent qu’un nouveau record de chaleur est probable dans les 5 prochaines années. Prises individuellement, les années allant de 2020 à 2024 devraient évoluer dans une fourchette comprise entre +1,06°C et +1,62°C au-dessus de la période préindustrielle. Il y aurait donc largement de quoi faire tomber le record de 2016.

Comment le sauvetage de la couche d’ozone décidé en 1987 ralentit le réchauffement climatique – Par Johan Lorck

Source : , 23-01-2020 Le Protocole de Montréal, un accord international signé en 1987 pour empêcher les chlorofluorocarbones (CFC) de détruire la couche d’ozone, a peut-être été le premier traité international à ralentir le réchauffement climatique.

Retour sur l’année 2019 – Par Johan Lorck

Source : , 29-12-2019 En cette fin d’année, voici un bilan préliminaire du climat en 2019 : émissions et concentration de CO2, température globale, extrêmes de températures, océans, régions polaires. Le CO2

Les cinq piliers malhonnêtes du climato-scepticisme – Par Mark Maslin

Source : , 09-12-2019 A la croisée des chemins où nous nous trouvons, il est essentiel de décrypter les différents moyens employés pour nous dire de remettre à plus tard toute action, écrit Mark Maslin

Record de chaleur pour l’Australie en 2019 – Par Johan Lorck

Source : , 02-01-2019 L’Australie vient de connaître un mois de décembre record qui ponctue l’année la plus chaude observée au niveau national depuis le début des archives.

Température mondiale : les prévisions du Met Office pour 2020 – Par Johan Lorck

Source : , 22-12-2019 D’après le Met Office, l’année 2020 devrait confirmer la tendance récente en étant l’une des années les plus chaudes depuis le début des mesures en 1850. L’année 2015 a été la première où la température moyenne globale a dépassé 1,0°C au-dessus de la période préindustrielle (1850-1900), d’après les chiffres du Met Office (agence météo britannique).

La NOAA publie son rapport 2019 sur l’Arctique – Par Johan Lorck

Source, , 13-12-2019 La NOAA vient de publier son « » qui rapporte les nombreux changements survenus dans la région polaire. Voici quelques points importants du rapport compilé par 81 scientifiques venus de 12 nations :

Bilan des gaz à effet de serre en 2018 – Par Johan Lorck

Source : , 26-11-2019 L’Organisation météorologique mondiale (OMM) vient de publier en cette fin novembre son bulletin annuel des niveaux de CO2 et autres gaz à effet de serre au niveau mondial. Comme le montraient déjà les relevés publiés en temps réel par la NOAA, la concentration de CO2 dans l’atmosphère a atteint 407,8 ppm, un record.

Température mondiale : 2e mois de septembre le plus chaud, d’après la NASA. Par Johan Lorck

Source : , 16-10-2019 Septembre 2019 confirme la tendance chaude des derniers mois à la surface du globe. Le record mensuel a été battu dans l’hémisphère Nord. Avec +0,90°C au-dessus de la moyenne 1951-1980, l’anomalie relevée en septembre 2019 est la 2e plus élevée des annales, d’après la NASA.