école

Précaires, unissons-nous !

Un soupçon pèse sur l'état-Macron. Un soupçon d'extorsion de fonds ! Ils sont de plus en plus nombreux les gens qui croient qu'on vole leur argent ou qu'on l'utilise à mauvais escient. Ils ont réalisé du jour au lendemain que l'État n'est tout compte fait que leur employé.

QUI A PEUR POUR SES ENFANTS ?

L'enfant cesse d'être un enfant, le jour où il comprend que l'essentiel de ce qu'on lui raconte est cousu de fil blanc. Sentir qu'on lui ment est un sentiment à l'origine de tous ses tourments. Le désespoir de celui qui apprend du jour au lendemain qu'on lui raconte des histoires.

LAISSE-MOI VIVRE MA VIE !

Laisse-moi vivre ma vie ! m'a dit ma fille qui a fêté ses 4 ans, il n'y a pas si longtemps. Laisse-moi vivre ma vie comme pour me débarrasser à jamais de toute envie de faire de l'esprit... putain, c'est elle ou c'est moi qui  vieillis ?

L’Uniforme

Pour qu'on distingue le fond de la forme, on va désormais supprimer tout signe de distinction. Ce n'est pas la première et ce ne sera pas la dernière REFORME... Malheureusement, il ne s'agit pas de la réforme de l'entendement mais de la réforme du vêtement.

Le dico de Personne

Si tu n'avais qu'un mot à composer avec une lettre de l'alphabet, lequel, selon toi, s'imposerait ?  
  • A comme amour en sachant que l'amant, l'aimé et l'amour ne font qu'un.
  • B j'hésite entre bonheur et bonjour.
  • C je songe à un prénom : Carmen... le charme qui désarme.

Émeline ou de l’éducation

 
Émeline est un joli prénom. C'est le prénom de ma grand-mère. Un être que j'aimais passionnément. Ce fut ma première institutrice. La première à mon sens à saisir l'essence d'un caprice. Le caprice d'un enfant. C'est elle qui m'a tout appris en m'apprenant qu'il y a plus de choses à laisser qu'à prendre ou à apprendre. En premier, tous les verbes inappropriés : élever, dresser, domestiquer, éduquer, apprivoiser.

La Police de la pensée se met en place en Grande-Bretagne

En Grande-Bretagne, un écolier a été interrogé par la Police anti-extremisme  pour avoir visité le site internet de l&;UKIP. Une question de sécurité, selon l&;école.

L’école est morte

Qu'est-ce qu'on nous enseigne à l'école ? Que l'autorité n'est plus ce qu'elle était Le maître ne commande plus. Le disciple n'obéit plus. Ils ne font plus qu'échanger des points de vue Paradoxe de la modernité, Plus on est interconnecté Et plus on est déconnecté de la réalité ! À chacun selon sa sensibilité L'objet, l'objectif, l'objectivité Ne sont plus qu'un vaste champ de ruines... Il n'y a plus que des sujets qui se rejettent la responsabilité. On ne se lève plus pour vous souhaiter la bienvenue On ne s'élève plus, on ne tombe plus des nues Plus rien ne nous étonne, on ne tâtonne plus

Vaccins contre l’arabophobie

Allo CVCA, hola oui c'est ici... Le centre de vaccination contre l'arabophobie... oui madame, je suis bien de votre avis, il s'agit ni plus, ni moins que d'un centre de vaccination contre les abrutis... mais le conseil de l'ordre n'a pas cru bon de retenir cette appellation... merci pour votre rappel... adios ! ...

La fabrique de l’aliénation : l’École techno-libérale

En partenariat avec la revue Eléments, le Cercle Rébellion Sud-Ouest a organisé une conférence sur « La fabrique de l’aliénation : l’École techno-libérale » avec l’auteur Charles Robin. Enseignement, évolution du système éducatif et incidence de la disparition de la « valeur esprit » dans la formation des enfants sont les questions abordées par l&;écrivain. Charles Robin est né

Le partage du pouvoir

Aujourd’hui, la hiérarchisation verticale des rôles et des statuts est telle que l’on renonce sciemment à tout son bon sens sitôt que le chef en décide autrement. Aussi, il semble plus aisé de se soumettre à cette autorité totalitaire, que d’y opposer velléités et arguments – privilèges des décideurs !

Bourgeoisie et propagande chez Victor Hugo

Il y a quelques mois j’accompagnais un groupe d’enfants visiter la maison de Victor Hugo, Place des Vosges. Une « visite culturelle » pour agrémenter les vacances de nos petits parisiens privés d’exode estivale. Heureusement, nous fûmes confiés à une conférencière inspirée nous contant de belles histoires de grand père !

Ignorance programmée

Pourquoi nous trouvons nous si démunis à une époque où les savoirs sont accessibles et les bibliothèques ouvertes à tous ? Pourquoi même les étudiants déplorent une connaissance lacunaire des mécanismes de l’appareil gouvernemental ? Pourquoi sommes-nous tels des enfants face à des maîtres ? Pourquoi ce qui relève de l’évidence prend des allures de révélations ou de secrets d’initiés ?

Réforme Peillon : l’heure de l’évaluation

Vincent Peillon réformait, il y a un an, les rythmes scolaires dans de nombreuses villes françaises. Nous tentions alors un premier état des lieux. Le cancre parti, c’est l’ânesse Belkacem qui poursuit les rénovations. Mais, il suffit de regarder du coté de Marseille pour constater, déjà, l’étendue des dégâts.

TheRecord - Gun leading to dad%u2019s arrest was a toy

KITCHENER — A plastic toy gun is to blame for the mayhem that saw a man arrested at his daughter’s school this week. It was found in the home of the Kitchener father of four after he was arrested over a drawing his daughter drew at the school on Wednesday. Jessie Sansone was strip-searched but not charged. Sansone’s four-year-old daughter Neaveh had drawn a picture of a man holding a gun and said it was her daddy, triggering fears that the family home contained a weapon that was a threat to the children.

TheRecord - Man shocked by arrest after daughter draws picture of...

%u201CI%u2019m picking up my kids and then, next thing you know, I%u2019m locked up,%u201D Jessie Sansone, 26, said Thursday. %u201CI was in shock. This is completely insane. My daughter drew a gun on a piece of paper at school.%u201D