créances

Pas d’aumône pour les gilets jaunes !

C’est malheureux à dire mais il n’y a pas que ma propriétaire qui se comporte comme une mégère. C’est le monde qui est devenu austère,  moitié colombe, moitié vipère. C’est un mal que j’aurais bien voulu taire, mais pour rester sincère, je devrais dire : qu’un gilet jaune ne fait pas de cadeau à un gilet jaune en vertu du principe selon lequel : «  à chacun selon ses galères ».