Crise Sociale

Écarts de salaire excessifs : Les électeurs de San Francisco votent une hausse d’impôts pour les entreprises

Source : Traduit par les lecteurs du site Pour non seulement survivre à la pandémie, mais aussi émerger comme une nation plus résiliente, il faut que les États-Unis corrigent des pratiques salariales d’une injustice indécente, écrit Sarah Anderson.

Précarité en France : Du jamais vu depuis la Seconde Guerre mondiale

Source : La crise sanitaire a plongé dans la précarité des millions de personnes, du jour au lendemain. Cette crise sociale sans précédent se poursuit, six mois après les trois coups du confinement. C’est ce que montre la nouvelle édition du baromètre Ipsos / Secours populaire de la pauvreté.

États-Unis : La redistribution des revenus par le haut a permis aux 1% les plus riches de capter 50 000 milliards de dollars

Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises Hanauer est un entrepreneur et un investisseur en capital-risque, le fondateur de l’incubateur de politique publique Civic Ventures, et l’animateur du podcast Pitchfork Economics. Rolf est le fondateur et le président émérite de SEIU 775 et l’auteur de The Fight for Fifteen (New Press, 2016)

Entretien avec Aude Lancelin autour de son nouveau roman « La Fièvre »

Source : Voilà un livre qu’il faut acheter par paquet de dix pour les offrir à vos proches. Surtout, la partie bourgeoise de votre famille qui pense qu’il suffit de traverser la rue pour trouver des dividendes. Parce qu’on n’aura rien écrit d’aussi juste pour parler des Gilets jaunes. Rien d’aussi bien écrit aussi.

Emmanuel Todd : « En bas l’intelligence progresse, tout comme le taux de crétins diplômés en haut »

Source : Propos recueillis par Kévin Boucaud-Victoire et Franck Dedieu Au cours d’un entretien fleuve, nous avons interrogé Emmanuel Todd pour « Les luttes de classes en France au XXIe siècle », son livre-évènement.

Quand la Méritocratie justifie et aggrave les inégalités

Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Un système qui repose apparemment sur les capacités de chacun est devenu le nouveau moyen d’exclusion, écrit Jomo Kwame Sundaram.

États-Unis : Surmonter la violence d’État pour rétablir le contrat social

Traduit par les lecteurs du site Les-Crises
Pour qui et pourquoi l’État garde t-il son territoire en sûreté ? La réponse est devenue difficile à dissimuler au fil du temps, écrit Jonathan Cook

Covid-19 : Des crises alimentaires aggravées par la pandémie

Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises Du Venezuela au Kenya, nombre de personnes sont menacées de famine. La pandémie de Covid-19 est en train d’entraîner des crises en chaîne dans le monde entier. Les économies vacillent, les droits de l’homme sont menacés et la nourriture devient une denrée rare, créant une insécurité alimentaire généralisée dans divers pays.

Anas, 22 ans, s’immole par le feu et nous regardons ailleurs – Par David Dufresne

Source : , 11-11-2019 C’est un gamin, mon fils, ou votre frère. Il s’appelle Anas, un étudiant de 22 ans, venu de Saint-Étienne à Lyon, pour apprendre et avancer. C’est un jeune homme, désespéré autant que déterminé, qui, vendredi, a tenté de se tuer sur la place publique. Depuis, la presse détourne les yeux. Des rassemblements sont prévus ce mardi.

14 novembre 2005 : Jacques Chirac réagit aux émeutes dans les banlieues

En hommage au Président Chirac, j&;ai voulu faire original, en ressortant ce discours du 14 novembre 2005, prononcé à l&;occasion des émeutes dans les banlieues.

La bourse, les banques et les citoyens en colère. Par Nomi Prins

Source : , 31-12-2018 31 décembre 2018 La « reprise » économique de l&;après-grande crise de 2008 a été largement réservée aux acteurs des marchés financiers, et non à la majorité de ceux qui travaillent de longues heures et occupent plusieurs emplois, écrit Nomi Prins.

[RussEurope-en-Exil] Emmanuel Macron, Président du « parti de l’ordre », par Jacques Sapir

Emmanuel Macron s’était présenté comme le candidat du « parti du mouvement ». Moins de deux ans après son élection, il est devenu le Président du parti de l’ordre. Les interpellations d’Eric Drouet et de ses camarades dans la nuit du 2 au 3 janvier, mais aussi les 219 incarcérations qui ont eu lieu depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, et les nombreux blessés graves que l’on a au à déplorer lors des manifestations le prouvent. Ce n’est pas par hasard si l’on utilise ici les termes de « parti du mouvement » de « parti de l’ordre ».

Les gilets jaunes vus depuis le pays d’en bas, par Jean-Claude Michéa

Source : , 18-12-2018

Le mouvement des gilets jaunes est une révolte morale spontanée contre un système économique aussi absurde qu’injuste, estime Jean-Claude Michéa

[RussEurope-en-Exil] Premiers enseignements du mouvement des Gilets Jaunes, par Jacques Sapir

Le texte de Jacques Cotta, que je conseille à tous de lire" name="_ftnref1">[1], est une réflexion sur la nature des Gilets Jaunes et de leur mouvement. Il lance un débat important, débat auquel ce présent texte se veut à son tour une contribution. On n’insistera pas sur les implications du mouvement ni sur les réactions des uns et des autres. On veut ici présenter quelques premières réflexions sur les conséquences de ce mouvement.

Logements pas assez chauffés : la grogne des locataires

Nous avons choisi cet article en lien avec les gilets jaunes. Non pas que, après tout, on ne puisse pas défendre cette position, pour la santé ou l&;environnement. Mais simplement car nous nous sommes demandés combien de députés qui avaient voté ces mesures chauffaient à 16°C leur chambre ?

[RussEurope-en-Exil] La parole présidentielle a-t-elle encore un effet sur la réalité ? par Jacques Sapir

Le Président de la République va parler ce soir, 10 décembre. Nous savons déjà, des fuites complaisamment relayées qu’il ne parlera guère du pouvoir d’achat. Pourtant, cette question est centrale pour une sortie de la crise que la France connaît depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes. S’en remettre à la bonne volonté des entreprises ne peut suffire. A l’heure où j’écris ce texte, on ne sait donc pas ce dont le Président va parler.

[RussEurope-en-Exil] La crise politique et la responsabilité du gouvernement, par Jacques Sapir

Nous sommes entrés en crise politique. Les incidents du samedi 1er novembre, mais l’évolution aussi des revendications et des slogans des Gilets Jaunes l’attestent. Ces incidents sont regrettables, et dans un certain nombre de cas condamnables. Mais, la première des violences, une violence bien supérieure à ce qui s’est passé dans les rues de Paris ou de Marseille, est bien le fait de forcer des millions de français de vivre dans les conditions qui sont les leurs.

[RussEurope-en-Exil] Le mouvement des Gilets Jaunes : de la protestation à la colère, de la colère à la crise politique, par Jacques Sapir

Deux sondages, qui viennent d’être publiés, nous disent l’impact de la colère des Gilets Jaunes, mais aussi le désarroi politique d’une grande partie des français. Ce désarroi est, aujourd’hui, la seule chose qui permet au pouvoir, et au Président de la République, de pouvoir surnager. Ce désarroi leur permet de maintenir une apparence de légitimité et d’autorité. Mais, rien ne dit qu’il se maintienne. Ce qui a été pris comme une « revendication catégorielle » est en train de devenir une véritable crise sociale et politique.

[RussEurope-en-Exil] Les Gilets Jaunes et la colère des masses populaires, par Jacques Sapir

La journée du 17 novembre des Gilets Jaunes s’est donc soldée par un succès massif, avec plus de 2000 points de blocage alors que 1500 avaient été annoncés. Les chiffres de participation annoncés par le Ministère de l’intérieur semblent largement sous-estimés. Mais, ce succès a hélas été endeuillé par le décès d’une manifestante et par de nombreux blessés, ce qui est dû dans la plupart des cas à des véhicules ayant tenté de forcer les barrages. Ce succès interpelle les mouvements politiques et les syndicats.