désinformation

[Roses-Bruns] Les méthodes douteuses de Simon Blin (1/2)

Libération a publié le 16 janvier dernier cet article qui parle et tente de dresser un portrait de moi. Je tenais à préciser que je n&;avais pas été contacté par le journaliste. Et à lui répondre &; en violet dans le texte. Nous allons analyser ici ses méthodes, dans deux billets.

Analyse du Sondage “Êtes-vous un con ?” de Conspiracy Watch

Il y a un an, nous avions réalisé une longue analyse () du premier sondage Conspiracy-Watch/Fondation Jean Jaurès (PS) sur &;le complotisme&;, qui avait lancé la Fake-News de “

(3) Nicolas Vanderbiest, une certaine idée de la neutralité #DisinfoGate

Figaro et Gorafi

Deux titres. Deux programmes où le nom de l'un est l'anagramme de l'autre. Les deux illustrent à juste titre, le drame de toute info : la difficulté de distinguer le vrai du faux.   On nous dit que le Figaro, c'est de l'info alors que Gorafi, ce n'est qu'une parodie. C'est vite dit... d'où notre souci! Même si l'un est sérieux et l'autre facétieux. Ça reste litigieux. On n'est pas moins suspicieux.  

On ne soupçonne personne

Les anglais ont mis la main sur quelqu'un qui leur a mis la puce à l'oreille en leur fournissant une petite clé -USB- qui contient le plus explosif des fichiers avec les noms de tous les terroristes islamistes qui sont susceptibles de passer à l'acte ou de rompre le pacte.

COP21, mon cul !

Les français sont abattus, meurtris, paniqués, anxieux, angoissés, déboussolés… Rien d’étonnant lorsque l’on s’attarde un tantinet sur le traitement de l’info. Le JT n’a jamais été aussi anxiogène, le tout amené par un Pujadas au sourire presque sadique, qui nous rappelle chaque soir, à quel point nous sommes en danger. Il paraîtrait même qu’une attaque chimique ou bactériologique se fomente, le risque est faible souligne-t-il, mais quand même.

Les destituteurs

Quelqu'un vous apprend que votre enfant est mort... sans vous dire de quoi il est mort. Quelqu'un vous annonce que votre père est mort... sans vous dire comment il est mort. Quelqu'un vous révèle que Dieu est mort... sans vous dire pourquoi il est mort. Comment on appelle l'auteur de ces trois mauvaises nouvelles ? Un oiseau de mauvais augure ? Un informateur ? Un rapporteur ? Ou un reporter ? Dans les trois cas de figures, il s'avère trompeur ou médiocre médiateur... parce que son information est incomplète, lacunaire, déficitaire... peut-être même faussaire.

Les destituteurs

Quelqu'un vous apprend que votre enfant est mort... sans vous dire de quoi il est mort. Quelqu'un vous annonce que votre père est mort... sans vous dire comment il est mort. Quelqu'un vous révèle que Dieu est mort... sans vous dire pourquoi il est mort. Comment on appelle l'auteur de ces trois mauvaises nouvelles ? Un oiseau de mauvais augure ? Un informateur ? Un rapporteur ? Ou un reporter ? Dans les trois cas de figures, il s'avère trompeur ou médiocre médiateur... parce que son information est incomplète, lacunaire, déficitaire... peut-être même faussaire.

Fraude au référendum en Écosse, info ou intox ?

La guerre de l'information bat son plein. Les suspicions de fraude lors du référendum écossais nous offrent un exemple intéressant de fausse vidéo produite dans le but de désinformer. Remarque : il existe d'autres vidéos de fraude au référendum en Écosse sur Internet que celle incriminée. Nous n'affirmons rien quant à l'authenticité des autres vidéos.

CANADA: FARRAKHAN FLYERS PASSED OUT IN OTTOWA MALL, NO MENTION OF THE ISLAMIC SLAVE TRADE%u2026%u2026. |

An interesting new twist to Islamic antisemitism. Now, a quick look at the truth and facts around the slave trade of African blacks.
Dit notre auteur. Mais j'aimerais savoir en quoi le fait que des musulmans auraient eu des esclaves noir diminue la culpabilité de ceux qui ont pratiqué l'esclavage des noirs vers les amériques et caraibes...

Boycott : la contre-offensive d’Israël et de ses amis

Le mouvement de solidarité aurait-il, entre-temps, changé d’orientation et de méthodes, pour s’en prendre aux produits, magasins et restaurants juifs observants ? Le ministère de l’intérieur n’a signalé aucune action de ce type. Et pour cause : l’antisémitisme et le racisme ont toujours été radicalement étrangers au mouvement français de solidarité avec la Palestine. Comment une ministre d’Etat peut-elle se contredire avec autant d’aplomb, pour proférer une contre-vérité reprise à son compte par le premier ministre lui-même (3) ?