doha

Qatar ta gueule à la récré !

Trop riche, le Qatar entend bien le rester. Les prix du pétrole ayant chuté de plus de 50% depuis l’année dernière, le bon vieux temps du baril à plus de 100 dollars est désormais révolu. Que le baril oscille en dessous de la barre des 60 dollars, comme cela a déjà été le cas plusieurs fois en 2015, et c’est l’équilibre budgétaire de cette sinistre plaisanterie bédouine qui s’en retrouve menacé. De quoi bientôt fermer boutique si Doha ne prend garde.

Le chat-bite en Irak sera frais et joyeux !

« Afrique adieu, belle Africa, ton cœur samba saigne autant qu’il peut, ton cœur s’en va »&; C’est très certainement en fredonnant ces paroles chères à son cœur, de l’inénarrable Michel Sardou, que Papa Hollande décida de lancer la France dans un nouveau chat-bite, délaissant pour un instant – un instant seulement &