Emmanuel Macron

Dans la France d’Emmanuel Macron, même les diplomates font grève contre les coupes budgétaires

Emmanuel Macron s’est servi de la guerre en Ukraine pour renforcer sa crédibilité comme homme d’État mondial. Pourtant, la grève du corps diplomatique, la semaine dernière, montre comment ses recettes néolibérales ont vidé l’État français de sa substance. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Comment Macron a pu dépenser un SMIC par jour pendant 3 ans ? – avec Olivier Berruyer

Denis Robert reçoit et débat pendant plus d’une heure avec Olivier Berruyer sur de nombreux sujets politiques et économiques. Les deux hommes reviennent et documentent la volonté manifeste du candidat Macron de dissimuler ce qu’il a fait de son argent entre son passage chez Rothschild et son dépôt de candidature à l’élection présidentielle de 2017. Berruyer avait été, après le Canard enchaîné, le premier à investiguer sur le sujet.

Start-up nation : Comment la « France-entreprise » de Macron est devenue un régime autoritaire

En devenant président, Emmanuel Macron a promis de transformer la France en une « start-up nation ». Mais en imitant le système hiérarchique des entreprises, son gouvernement est devenu profondément autoritaire, soumettant les institutions démocratiques à la tyrannie du patron. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Sommet de l’OTAN : de la cyberguerre à la guerre classique ? – par Eric Juillot

Il fallait enterrer les années Trump, surmonter les foucades d’Erdogan, évacuer le constat macronien d’une mort cérébrale… L’alliance transatlantique, abîmée par ses dissensions internes depuis plusieurs années, souhaitait manifester clairement l’entente retrouvée de tous ses membres. Rien de mieux, à cet effet, que de se laisser bercer par la douce quiétude de propos convenus. Si ceux-ci abondent dans le communiqué final, une annonce s’y trouve également qui n’est pas sans susciter quelques inquiétudes.

Macron, McFly et Zadig : le « en même temps » macronien face à ses contradictions – par Eric Juillot

Dans un entretien récemment accordé à la revue Zadig, le Président Macron expose son rapport à la France. Le propos, riche et réfléchi, intéressant à plus d’un titre, laisse cependant circonspect. A-t-il vraiment été tenu par l’homme qui occupe le fauteuil élyséen depuis 2017 ?

Manipulation ou dissociation mentale ?

Macron, président de gauche ? – par Descartes

Source :
“Qui fut le premier socialiste ? Christophe Colomb: il ne savait pas où il était, il ne savait pas où il allait… et tout ça aux frais du contribuable” (attribué à Winston Churchill)

C’est un oiseau ! C’est un avion ! C’est Super Macron !

Source : Traduit par les lecteurs du site Les Crises Les conseillers du président français présentent leur leader comme un super-héros luttant courageusement contre le Coronavirus. Quelquefois…

Le racialisme, stade suprême de la décomposition néolibérale – par Eric Juillot

Emmanuel Macron a récemment apporté sa contribution à la racialisation des rapports sociaux. Dans un entretien accordé en décembre dernier à l’Express" name="_ednref1">[1], interrogé sur la notion de « privilège blanc », il a en effet déclaré :

Un Tigre de papier cause dans le poste – par Guillaume Berlat

« Ce n’est pas la comédie du pouvoir » (Françoise Giroud) … c’est le pouvoir de jouer la comédie »" name="edfootnote1anc">1. Après un mois de déconfinement, la parole divine, une fois encore, était attendue telle celle du messie alors que l’exécutif semble débordé par une crise de confiance qu’il ne parvient pas à surmonter.

1984-2020 : D’Orwell à Jupiter – par Guillaume Berlat

Source :
« Big Brother vous regarde La guerre, c’est la paix La liberté, c’est l’esclavage L’ignorance, c’est la force »">Lire la suite

Pologne et “même temps” Pologne … Par Guillaume Berlat

Source : , 10-02-2020 « Le monde que nous avons créé est le résultat de nos pensées. Il ne peut pas être changé sans que l’on change notre manière de penser » (Albert Einstein). En arrivant à l’Élysée en mai 2017, notre fringuant président de la République avait des pensées, des idées très arrêtées sur le nouveau monde qu’il entendait modeler à son image.

Jérusalem : N’est pas Chirac qui veut ! Par Richard Labévière

Source : , 27-01-2020 « Keep cool… you know the rules… » avant un « so » frenchie accent qui tranche singulièrement avec son anglais habituel plus proche de Davos que de celui des docks de la Tamise ! Le Président Macron nous l’a joué mauvais remake de Jacques Chirac, lorsque ce dernier interpellait vivement les flics israéliens qui l’empêchaient de serrer les mains des Palestiniens de Jérusalem-Est en 1996.

La résignation, paradigme du nouveau monde macronien

Source :, 23-12-2019 « Resistance is useless » (Douglas Adams, « The hitchikers guide to the galaxy » ) (1) Dans le discours sur la réforme des retraites prononcé par le Premier ministre Edouard Philippe le 11 décembre dernier, un paragraphe a frappé mon esprit. Il s’agit du texte suivant :

Emmanuel Macron et l’Europe – Par Éric Juillot (4/4)

Plan : &; Les discours : idéalisme et manichéisme (1/4) &; Les discours : incohérence et indigence (2/4) &; Refonder « l’Europe » : entre petits pas insignifiants et ambitions démesurées (3/4)

Emmanuel Macron et l’Europe – Par Eric Juillot (3/4)

Plan : &; Les discours : idéalisme et manichéisme (1/4) &; Les discours : incohérence et indigence (2/4) &; Refonder « l’Europe » : entre petits pas insignifiants et ambitions démesurées (3/4)

Emmanuel Macron et l’Europe – Par Eric Juillot (2/4)

Plan : &; Les discours : idéalisme et manichéisme (1/4) &; Les discours : incohérence et indigence (2/4) &; Refonder « l’Europe » : entre petits pas insignifiants et ambitions démesurées (3/4)

Emmanuel Macron et l’Europe – Par Eric Juillot (1/4)

Plan : &; Les discours : idéalisme et manichéisme (1/4) &; Les discours : incohérence et indigence (2/4) &; Refonder « l’Europe » : entre petits pas insignifiants et ambitions démesurées (3/4)