empire

La déchéance de la rationalité

Les plus insensés prospèrent. Ce sont toutes sortes de folie qu'on libère pour nous rendre le monde un peu plus insaisissable. Pour gouverner le tout, on rend les parties ingouvernables. Le monde devient chaque jour un peu plus fou, un peu plus déraisonnable et de moins en moins gérable. Les syriens ne s'y retrouvent plus en Syrie, ni les libyens en Libye, ni les tunisiens en Tunisie.

L’enfer de Lance

Beaucoup connaissent désormais notre maxime : Il n’y a pas d’innocents, soit on sauve personne, soit on sauve tout le monde. Il semblerait que Stephen Frears, le réalisateur de The program ne la partage pas. Ainsi, il profite du grand écran pour déshonorer un homme ayant pourtant déjà fait son mea culpa, et pour cracher, avec indécence, sur l’un des sports les plus populaires en France : le cyclisme.

Les méthodes de l’Empire

Exemples du Guatemala, du Nicaragua et du Salvador

Les USA sont le plus gros consommateur des mots « liberté » et « démocratie ». C’est sans doute pourquoi il ne leur en reste plus pour les exporter avec le mode opératoire ad hoc. Les peuples doivent se contenter de l’importation (imposée) d’ersatz couleur rouge sang.

Julian Assange appelle la France à prendre la tête d’une rébellion

Invité du journal de TF1 (!), julian Assange, fondateur du site internet Wikileaks a invité la France à se rebeller contre l&;impérialisme étasunien.

Les rafles voilées

L’Histoire est propagande. Les vainqueurs écrivent leurs légendes et les vaincus s’y soumettent. Des axes et des cycles balisés de lumières savantes canonisant toujours plus les pouvoirs en place. La moindre révision demeure délicate au point de devenir prohibée si elle dévoile l’embryon d’une imposture. La raison du plus fort est ainsi faite. Elle sacralise un passé pour mieux dominer le présent.

L’anarchie est morte, vive la démocratie !

L’anarchie, aujourd’hui, c’est un folklore. Se réclamer d’un monde sans ordre revient presque à promouvoir un chaos digne des pires barbaries de notre Histoire. Pour tout dire, tous ceux qui, depuis quelques décennies, se revendiquent comme anarchistes, s’accaparent outrancièrement une fierté et un prestige plus proches de la mystification que de la vertu. Ils sont les idiots utiles à toute réelle entreprise révolutionnaire.

Évolution ou révolution ?

Aujourd’hui encore on nous reproche de franchir certaines limites dans nos critiques politiques, nos analyses sociologiques ainsi que dans notre conception philosophique du monde. Pourtant nous argumentons dans nos divers textes, au fil des mois, le pourquoi et le comment de notre dialectique, démystifiant les rouages et les mécaniques qui font de ce monde ce qu’il est, et conditionnent ce que nous y sommes. Mais reprécisons cela très clairement. 

J’achète donc je suis

 Comme la plus heureuse personne du monde est celle à qui peu de choses suffit, les grands et les ambitieux sont en ce point les plus misérables qu’il leur faut l’assemblage d’une infinité de biens pour les rendre heureux. »      -La Rochefoucauld
Quel est l’intérêt de nos maîtres financiers ?

Fascisme et société de consommation

En ces temps où le débat d’idée se heurte immanquablement à la police de la pensée, la lecture de cet extrait des Écrits Corsaires de Pasolini nous rappelle l’essence même de ce terrorisme intellectuel.

Votre opinion ne compte plus

Nous le peuple, servons le pouvoir d’une bourgeoisie, qui au cours des deux derniers siècles a acquis les outils nécessaires à notre soumission : les appareils politiques et le pouvoir militaire, les réseaux médiatiques et leur culture de masse, alimentés par leur exponentiel pouvoir économique.

Psychologie des foules

La foule est conduite presque exclusivement par l’inconscient. Ses actes sont beaucoup plus sous l’influence de la moelle épinière que sous celle du cerveau. Les actes exécutés peuvent être parfaits quant à leur exécution, mais, le cerveau ne les dirigeant pas, l’individu agit suivant les hasards des excitations.

La diktacratie en marche !

Quel rassemblement ! Quelle masse ! Quelle communion !… Historique ! Dimanche, quatre millions de français ont défilé contre le terrorisme et pour la liberté. Putain que c’était beau, émouvant comme si Bruel, Grand Corps Malade et Joey Starr chantaient en choeur « Qui a le droit ? ».

Les créatures du Léviathan

L’Eglise ne doit pas commander. Politiquement parlant, elle ne le peut. Ses desseins transcendants demeurent hétérogènes aux lois physiques de notre monde visible, immanent. Les passions attachant les hommes à ce monde, et celles les reliant à l’au-delà, ne peuvent s’accommoder. Les âmes citoyennes ne peuvent communier dans un sanctuaire.

Républicains ou chrétiens ?

Si on ne leur obéit pas…

Le monde n’est pas près de changer. Et cela convient parfaitement à nos bourgades repues de petits fonctionnaires vaniteux et de populace aliénée. Qu’on soit partisan du mérite ou prosélyte de justice, qu’on soit rebelle de papier ou réac médiatique, c’est toujours la même rengaine : on érige, pour nous représenter, des hommes qui n’ont, tout compte fait, qu’une seule ambition : accéder puis se maintenir au pouvoir.

Crimes de guerre à l’œil

Champagne à Jérusalem ! Dans son infinie bonté, la Cour pénale internationale (trois mensonges en trois mots), bras judiciaire de l’Empire, ne poursuivra pas Israël pour le raid meurtrier mené en 2010 contre le Mavi Marmara, la flottille humanitaire qui entendait briser le blocus israélien sur Gaza.

Alain Soral, meilleur ennemi de la diktacratie

Qui veut la peau d’Alain Soral ? Certainement pas nous ! Et ce, même si des points de divergence se manifestent entre notre radicalité démocratique et son pragmatisme social. C’est ainsi, d’ailleurs, que nous sombrons parfois dans les méandres d’un égalitarisme utopique, alors que notre sulfureux dissident s’inscrit dans un monde, certes réactionnaire, mais bien plus réel. Mais là n’est pas le plus important. Il faudrait avant tout regarder du coté de la base ontologique. Détaillons cela.

Egalité

Henry, un ami qui vous veut du bien

Lors d’une de ses multiples conférences, monsieur François Assélineau, président de l’Union Populaire Républicaine (UPR), a démontré, par un travail approfondi et sourcé, la mainmise de l’Empire anglo-saxon, et américain en particulier, sur les résultats du prix Nobel de la paix.  « COMPLOTISTE ! », beugleront les voix dominantes !

OTAN en emporte le vent

A l’origine, l’OTAN avait pour vocation d’assurer la sécurité des pays de l’Atlantique nord face au totalitarisme russe en défendant une certaine idée de la démocratie. Depuis la chute du mur de Berlin et la dissolution du pacte de Varsovie en juillet 1991, cette promesse est tombée en désuétude.

Qui sont les rebelles de l’Empire ?

Souvenez-vous la colère de ces peuples en Tunisie, en Egypte et en Lybie. Souvenez-vous avec quelle confusion nous compatissions pour ces rébellions d’ailleurs. Il y eut d’abord dame patronnesse Alliot-Marie proposant ses services de cognes pour épauler la dictature tunisienne et qui, face à l’opinion majoritairement hostile, retourna sa veste avec une diplomatie quelque peu opportune.

Déclin par suffisance

Dans un passé éloigné, les Empires et leurs dirigeants autocrates et tyranniques ne ressentaient pas le besoin de se prémunir de prétextes pour partir en guerre afin de spolier les terres, les biens et les ressources d’autrui. L’aube venue, leurs descendants, via des marionnettes, se sont autoproclamés démocrates. Ils ont dès lors, et malgré eux, transformé la plèbe en opinion publique. Aïe. Eh oui, fallait réfléchir avant les gars !

BHL se prend pour le porte-parole des peuples européens

Le 7 août 2014, Bernard-Henri Lévy était invité sur la chaîne ukrainienne "Chanel 1". Dans un entretien de 20 minutes, le "philosophe" était interrogé sur sa rencontre avec Petro Porochenko ainsi que sur sa pièce "Hôtel Europe" et sa lecture à l’Opéra National d’Odessa le 8 août 2014. &;

Bipartisme congénital

Pendant que Hollande peaufine son discours du 14 juillet, Sarko tente de revenir sur les devants de la scène politique française. Ainsi le pouvoir oscille inlassablement entre discours et parade, histoire de satisfaire les caprices de l’oligarchie financière tout en subjuguant les électeurs-esclaves.

Esclavage : entre abolition et évolution

Voici l’esclavagiste ; voici son champ. Voici quelques centaines d’hommes, achetés au prix élevé. Voici une première journée de travail effectuée, à battre le blé ; les travailleurs, à l’unisson ; les gestes se répétant, pénibles. La chaleur tapante, certainement. Une dizaine d’heures harassantes. Les esclaves exigent quelques bienfaits: de quoi manger, de quoi boire, de quoi être propres. Comment pourraient-ils travailler autrement, s’ils ne sont point en forme ?

À propos de la situation en Irak

&; La situation en Irak semble à peu près incompréhensible. Comment expliquer que des hordes de djihadistes, défaites en Syrie, déferlent soudainement en Irak et prennent d’importantes villes, et ce sans résistance apparente de l’armée régulière qu’on nous présente pourtant comme ayant un effectif considérable ! Et ces soldats kurdes qui surgissent de nulle part,

La Libye bientôt cuite

Pour la deuxième fois depuis du colonel Kadhafi, les Libyens ont été conviés aux urnes pour élire les quelque 200 membres du Congrès général national, sorte de bidule faisant office de Parlement dans la nouvelle riante et pétillante Libye au service de l’Empire.

UK Killed Over 10 Million Indians In Holocaust

Conventional histories have counted only 100,000 Indian soldiers who were slaughtered in savage reprisals, but none have tallied the number of rebels and civilians killed by British forces desperate to impose order, claims Misra. The author says he was surprised to find that the “balance book of history” could not say how many Indians were killed in the aftermath of 1857. This is remarkable, he says, given that in an age of empires, nothing less than the fate of the world hung in the balance.