euro2020

Un café turc pour la France

Hier, au stade de France, les français n'étaient pas assez français pour se démarquer de leurs adversaires. Pas assez euphoriques. Pas assez homériques. Pas assez méchants. Ils étaient gentils, au sens historique du terme : comme ceux qui dans l'histoire n'ont jamais entendu parler de Dieu. Leur patrie ne faisait pas vraiment partie de la partie. Et leur fratrie plutôt artificielle, n'avait aucun sens de la répartie. Elle a flétri quand il aurait fallu la faire fleurir. Et le sort les a encore une fois taclés parce que la plupart d'entre eux n'était pas assez musclés...