france

Il n’en a rien à foutre !

  Il n'a rien à cirer de ceux qui n'ont rien à cirer, qui ne veulent faire aucun usage du cirage de pompes. Il arrive de plus en plus souvent à notre Président d'estimer plus sage, de ne pas être sage, d'éviter le plus pompeux des langages, d'user et d'abuser de la mauvaise image, de défrayer les chroniques, pour être à la page. Il fait l'oiseau qui ne supporte pas la cage. Oiseau de proie en proie au dérapage

« Macron représente le bloc bourgeois » – Entretien avec Romaric Godin, par Lenny Benbara pour LVSL

Source : , 05-09-2017 Romaric Godin est journaliste économique. Ancien rédacteur en chef adjoint à La Tribune, où il avait notamment suivi la crise grecque et l’actualité européenne en général, il travaille depuis peu à Mediapart. Nous avons voulu l’interroger sur sa pratique du journalisme, sur la vulgarisation de l’économie, et sur l’analyse qu’il fait du moment politique actuel.

LA PATRIE DES INSOUMIS

Vous vous dîtes : il n'est pas très jeune, le vieux Qu'est-ce qu'il nous veut ? Réfléchir avant d'agir pour vivre mieux... Et que même si nous sommes de vieux singes... nous n'avons pas fini d'apprendre à faire des grimaces pour comprendre... comprendre jusqu'à quel point, il faut être coriace pour changer sa vision du monde sans cesser d'être une silhouette vagabonde...   Jamais sobre mais toujours ivre de liberté !

MACRON, c’est votre inconscient

Vous ne le saviez pas, vous ne l'avez pas su... mais vous l'avez élu à votre insu... parce qu'au fond de vous-même, vous l'avez voulu... voulu le porter aux nues... non pas sciemment mais inconsciemment. Macron fut votre désir profond... d'être pénétrés tout en continuant de prétendre que vous êtes impénétrables... c'est toute la petite histoire de l'inconscient français.

Notes sur les nouvelles formes de l’agir politique

Les élections législatives espagnoles du 26 juin et du 20 décembre 2015 comme l’élection présidentielle française de mai 2017 conduisent à poser un certain nombre de questions autour des phénomènes politiques qui se développent depuis quelques années en Espagne et en France ou, plus largement, dans les Etats constitués et dont la souveraineté repose sur le suffrage dit « universel ».

Le jour de la colère

  J'ai décidé de mettre fin à mes jours...un terme à mon existence. Je crois en mon âme et conscience avoir trouvé la clé de l'existence. Les choses existent, les idées n'existent pas. Les faits existent, les interprétations n'existent pas. Les complications existent, les explications n'existent pas.

MACRON passe aux aveux

L'état c'est moi et je vous le dis sans langue de bois. Tout dépend de ce qui exerce sur vous le plus grand attrait : l'humilité ou la vérité ? Vous écraser ou vous faire écraser, vous n'avez guère d'autre alternative.   C'est la loi travail qui vous dévore les entrailles ? Qu'est-ce que vous préférez ? Avoir plus de droits ou plus d'emplois ?

Étranger, vos papiers !

La guerre civile n'aura pas lieu. En France certains la souhaitent. D'autre la redoutent. Ce sont souvent les mêmes qui posent ou reposent le même problème. Sous prétexte qu'il y a trop d'étrangers en France, certains s'y sentent de trop comme français; d'autres s'y sentent plus français que les français, sans cesser d'être étrangers...

Le prestige du Mac

Il avance... il la devance Tant mieux pour lui... tant pis pour la France. Il est trop jeune pour elle, elle est trop vieille pour lui Il a réussi à nous faire croire qu'il a réussi sa marche triomphale En réhabilitant le pouvoir pyramidal Avec une nouvelle équation commerciale. Le haut n'est pas si haut, le bas n'est pas si bas Les deux se croisent sur une ardoise! Il serre la main des richards et des clochards

French Government Overwhelmed In Migration Crisis

This is Luke Rudkowski of WeAreChange. We all hear about the immigration problem in Europe, but unless you are here, seeing, smelling it, and living it, then you have no idea about the reality of the situation. We are on the ground here in Paris, France where we are seeing the migration crisis in France first hand.

When Patriotism Goes Awry

Celebrating the 4th of July is all about pride. Pride in being an American. Pride in the virtues America stands for. And one of these virtues is the ability to question authority — although its citizens don’t always do so (or look kindly at those who do), especially when they are consumed by fear.

Le Président CRAMON

Nous cramons avec cette chaleur. Cramez ! Cramons...ça prend un s à l'impératif.cramonS. Il n'est pas muet, nous l'entendons comme un cheveu sur la langue... C'est subtil... noblesse du sens et non du sang. Pas de hic, c'est le grand chic ! Il ne faut surtout pas se tromper d'impératif parce qu'il y a le feu à la substance des choses, nous sommes entrain d'y mettre le feu, de tout cramer avec le président Cramon... nous sommes en feu... On marche vers le grand brasier... vers le bois ... de Robin qui prend aux riches pour le rendre aux riches et prend aux pauvres pour le rendre aux pauvres.

Les infos dont on parle peu n°154 (17 juin 2017)

L’Agence Info Libre vous propose son JT de la semaine : Les infos dont on parle peu. Nous mettons à votre disposition toutes les semaines quelques informations passées totalement inaperçues dans nos médias mais que nous jugeons importantes. &;

La chute des classes

Beau sujet pour un bac philo Plus de fossé entre bobos et prolos. Les deux viennent d'incinérer leur drapeau. Plus de lutte mais un seul but : L'embourgeoisement à tous les niveaux. Plus d'êtres mais un bien être en solo. Plus de raison universelle mais une maison individuelle. L'individu a fini par avoir ce qui lui est prétendument dû : la reconnaissance absolue. Exceptez ma tête et tirez sur tout ce qui bouge (de travers)... Je suis blanc, je suis bleu, je suis rouge. Mon intérêt d'abord et je jette tout le reste par dessus bord. Je suis moi avant et après tout.

Ça y est !

Le peuple est dévêtu et ses défauts sont mis à nu. Il ne représente plus rien et n'est plus représenté. Il n'est plus le maître de ses gestes. Il va là où le vent l'emmène... à sa perte... en se disant qu'il l'a voulu... comme s'il était déchu de sa nationalité, de sa rationalité et de sa dignité. Ses réseaux n'ont pas suffit pour forger un véritable contre-pouvoir. Il s'est assis dessus! Il n'est plus législateur mais seulement spectateur. Il n'oppose même plus de résistance. On dirait qu'il s'est rendu. La démocratie, il y a cru mais n'y croit plus.

La Macronite

On comprend maintenant pourquoi ça nous prend la tête. On s'agite en sachant enfin de quoi il s'agit :  d'une Macronite aigüe qui rend les individus qui en sont atteints, ambigus. C'est une maladie mécontemporaine qui s'apparente à une méningite. Puisqu'il s'agit, ni plus ni moins que d'une inflammation des méninges, autrement dit, du cerveau...   On distingue deux types de Macronite : La Macronite virale : due à un virus en amont et en aval.C'est une spirale médiatico-financière contre laquelle on ne peut rien faire!