france

La prise de la pastille

 
J'ai choisi le 14 juillet pour prendre la pastille. Peut-être parce que je ne supporte plus ce pays qui vacille ou qui n'avance pas sans béquilles. Non, je ne pleure pas, je ris de nous voir partir en vrille... Je préfère encore les plus ternes lanternes aux faux soleils qui brillent de mille feux pour que l'on cesse de croire en Dieu.  

La Cour d’appel de Paris condamne le geste fou d’un sniper israélien… par Richard Labévière

Enfin une bonne nouvelle, une lueur dans le chaos de l’injustice globalisée : la Cour d’appel de Paris vient, le 21 juin, de condamner le geste fou d’un sniper israélien qui, il y a dix-huit ans, a visé au cœur le journaliste Jacques-Marie Bourget. Pas d’excuse juridique possible pour un soldat, un agent, lorsqu’il s’en prend ainsi aux civils, donc aux reporters. Cet arrêt, obtenu par William Bourdon, le défenseur du « correspondant de guerre » blessé, est un monument des droits de l’homme. Les vrais, pas ceux que Trump et ses amis jettent aux poubelles de l’histoire.

LE FOOT POUR LES NULS

J'avertis tous ceux qui ne sont pas prêts d'être convertis à ce jeu d'argent qu'on appelle pudiquement : le football que ce billet est destiné surtout à nos joueurs qui viennent de réaliser la pire des prestations de leur vie contre l'Australie.

  C'est de plus en plus sérieux comme jeu, le football est de surcroit laborieux.

AÏD MOUBARAK

Il y a quelqu'un qui frappe à la porte À la porte de notre maison, de notre occident, de notre civilisation C'est un petit noir musulman. Il vient d'un pays dont on n'a même pas voulu retenir le nom Tous les grands se contentent de lui dire NON!   C'est peut être immonde mais on ne peut pas accueillir toute la misère du monde!!!!

AÏD SAÏD POUR LA FRANCE

France, pourquoi veux tu que je t'encense ? Tu m'en veux de ne pas prendre ta défense Et ça t'offense de ne pas m'entendre chanter : la France aux français Je le ferais dès que je te verrais te prononcer pour une Palestine aux palestiniens...Wallah ! AMAN AMAN AMAN AMAN...   France, pourquoi veux-tu me persuader que tu es menacée ?

Qui a peur de qui ?

Je n'ai pas peur... Je n'ai pas peur de vous dire que vous avez peur. Avez-vous peur de perdre la guerre ? Ce n'est pas une question que je vous pose : C'est la question qui s'impose à votre vision du monde qui implose. La guerre contre le terrorisme, la guerre contre le fanatisme, la guerre contre la barbarie...vous l'avez peut-être déjà perdue?

Le terrorisme expliqué à mon chien

Ce n'est plus un leurre, ce n'est plus une rumeur... c'est l'horreur... l'horreur provoqué par la terreur par ce qu'il est convenu d'appeler le terrorisme à caractère islamiste. Et ce sont ces éléments de langage qui font le plus de ravage. On veut éteindre le feu en mettant de l'huile sur le feu. On incrimine mais on n'élimine pas le crime.

Un sarcophage pour Sarko

Hier mis en cause, aujourd'hui mis en examen... L'ex-président français aura du mal à dissimuler sa peur du lendemain. Sa présomption de culpabilité n'est pas moins probante que sa présomption d'innocence. L'enquête va se poursuivre. Elle peut se solder par un non-lieu ou par un renvoi devant un tribunal correctionnel.

Les 4 cavaliers de l’apocalypse

Emmanuel, Marion, Laurent et Olivier sont qu'on le veuille ou qu'ils le veuillent ou non, les nouveaux prétendants au trône... si l'un d'entre eux y a déjà accédé, les trois autres prétendent à juste titre pouvoir lui succéder. Nouveau genre, nouvelle génération qu'on appelle sans gêne, parce qu'ils ne se gênent pas pour nous signifier qu'ils sont atypiques ou hors normes.

Les sans-toit n’ont plus froid… aux yeux

Dans la vie, on est parfois tenus d'avoir un avis et de devoir l'exprimer, l'imprimer ou le publier, précisément lorsque la vie d'autrui est en jeu. Mon souci qui est sans doute le vôtre aussi : c'est le souci qui concerne les sans-abri. Avec cette vague de froid, il y a de quoi reprendre ce chemin de croix en reposant la question du pourquoi? Pourquoi on les laisse mourir de froid ?

Le grand oral pour une musulmane

Je vous prie de m'excuser... m'excuser de me présenter devant vous pour le grand oral. En tenue de bain... ce n'est pas parce que je l'appelle Médine... mais parce que tout de suite après... j'ai piscine. Ça fait longtemps que j'attends ce moment pour dire pourquoi, pour dire comment certains Français n'aiment pas la France.

Pourquoi Macron critique l’intervention occidentale en Libye

ÉCLAIRAGE Le président français a reconnu la « responsabilité » de la France dans la situation aujourd’hui en Libye suite à l’intervention de l’OTAN.

Le syndrome Mennel : J’accuse

Mesdames Messieurs... je retire mon voile... pas la peine de l'avoir dans les cheveux puisque je vois que vous l'avez sur les yeux!   J'accuse Certains élus, certains électeurs De solder ou d'invalider nos valeurs De saper les fondements de notre république En subordonnant l'éthique à leur politique   J'accuse Certains élus, certains électeurs De réserver la liberté à ceux qui en ont les moyens

Mennel ou le temps des querelles

Hier, l'arabe n'avait pas le droit de l'ouvrir. Il avait un devoir de réserve vis à vis du pays qui l'a accueilli et auquel il devait sa survie. Il fermait sa gueule et balayait sans lever les yeux parce qu'il n'était pas chez lui... on parlait alors d'aliénation économique.

La France a calé

Je suis originaire d'une terre, d'un père, d'une mère et d'une grammaire. J'y suis profondément attachée, même si je n'en ai pas l'air. Ce sont mes racines et mon enracinement qui me  déterminent quelque part. La France, ce n'est pas seulement un souvenir d'enfance, c'est toute mon essence. Mon statut et ma stature... mes ratures et ma littérature. L'endroit de mes droits... là où je peux l'ouvrir, là où je vais mourir.