Gilets jaunes

Précaires, unissons-nous !

Un soupçon pèse sur l'état-Macron. Un soupçon d'extorsion de fonds ! Ils sont de plus en plus nombreux les gens qui croient qu'on vole leur argent ou qu'on l'utilise à mauvais escient. Ils ont réalisé du jour au lendemain que l'État n'est tout compte fait que leur employé.

Salut Finkielkraut !

Je suis quelqu'un " sans nom", "sans voix", " sans visage". Je me lève au petit matin et je rêve du grand soir. Je ne cherche pas la gloire mais la plus belle façon de raconter l'histoire. Le sang de la Courneuve qui coule dans mes veines, ne craint pas l'échec. Ce n'est pas la réussite qui m'excite mais la bonne conduite. Pas vous?

On en a assez !

Il faut disposer d’un logiciel américain pour s’apercevoir que sous le ciel de notre beau pays, on n’a pas fini d’opposer démocrates et républicains. Exit, la gauche et la droite, c’est une toute autre configuration qui nous excite. Elle est d’inspiration anglo-saxonne et correspond davantage à la nouvelle donne d’un monde qui nous livre au chacun pour soi et à Dieu pour personne. C’est l’heure de la mondialisation qui sonne… si vous ne vous ouvrez pas, on vous abandonne ! Pour les démocrates, c’est l’intérêt particulier qui prime. Pour les républicains, c’est l’intérêt général qui réprime.

Jaune pour l’outrage !

L’homme de ma vie avait un certain âge. Il m’a délaissé et laissé comme seul héritage : une cage. Il n’a jamais supporté de me voir sage comme une image. Il voulait m’enrager… me communiquer sa rage. Il a dégagé pour que je m’engage. Poétiquement, politiquement, comme une enfant sauvage qui signe avec son sang au bas de chaque page. Qui ne conçoit pas la vie autrement que comme un mirage… Il était comment dire ? Volage… Il excellait dans les virages et ne craignait pas les dérapages.

Le grand débat n’aura pas lieu !

Critique de la raison jaune…   A qui veut l’entendre, on peut dire que le grand débat n’aura pas lieu. Et tous ceux qui jouent à ce petit jeu finiront par se mordre la queue à force de se prendre au sérieux. Il y a trop de joueurs avec des enjeux de trop. Un troupeau avec des bêtes qui se font la peau pour défendre la couleur de leurs oripeaux. Des vieux et des envieux qui jouent à « qui dit mieux » pour se sentir exister un peu. Pour réentendre sa voix ou entendre parler de soi. Et moi, et moi, et moi…

RÉALISE-TOI !

L’un dit : fais ta valise et songe à l’au-delà. L’autre le contredit en disant : défais ta valise. Tout se passe ici-bas.   Et plus personne ne sait s’il doit la fermer ou ouvrir le débat. Sur le temps qui s’en va de bas en haut et de haut en bas. Avec l’impression que plus rien ne va ! En vrai : ce n’est pas la joie… ce n’est plus la joie. Et on réalise qu’on ne peut se réaliser que si l’on se radicalise.

Censure de la cagnotte du boxeur par Leetchi et Crédit Mutuel : Violer la loi, c’est open bar…

Petite synthèse de cette incroyable histoire &; la cagnotte étant parfaitement légale, pour aider une personne mise en examen et sa famille &; ce qui ne vaut évidemment pas soutien de ses actes (que la boxeur a

«Gilets jaunes» : «Nous ne pouvons pas accepter les arrestations préventives», tonne l’avocat Henri Leclerc

Source : , 10-12-18
Ancien président de la Ligue des droits de l’homme et avocat depuis 60 ans, Henri Leclerc réagit au sujet des manifestants arrêtés préventivement, samedi, en marge de la mobilisation des « gilets jaunes »…

Ces algériens qui fuient l’Algérie

L'océan il n'y a que l'océan, on ne peut être heureux qu'en le traversant... se disent deux jeunes algériens avant d'enfiler deux gilets oranges et se lancer dedans. Non pour y noyer leur ultime espérance, mais bénéficier de la même chance que deux jeunes gilets jaunes français de l'autre côté de la méditerranée.

Emmanuel et Marwen

Deux lettres : E,M...Emmanuel et Marwen. Pour poser le problème ou pour déposer le tandem qui nous berne à la tête de la République en marche : R.E.M...C'est aussi le nom d'un groupe de musique, connu grâce à son tube : loosing my religion... de quoi perdre le Nord avant de tout jeter par dessus bord... Ça se joue à la vie, à la mort. Quand la raison veut avoir raison, la passion a toujours tort. Le privé n'a plus de sens, quand c'est le public qui mène la danse, il devient privé de sens, vidé de toute sa substance intime. Proche ou très proche de l'abîme.

Quel Noël pour les jaunes sentinelles ?

Que réclament les gilets jaunes ? Les gilets jaunes est un mouvement qui fait exister ceux qui n'existent pas. Il ouvre enfin les portes à tous ceux que le système a enfermés. Il donne la parole à ceux qui ne se sont jamais exprimés... les sans grade, les sans abri, les sans nom... Tous les laissés pour compte se sont donnés rendez-vous chaque samedi pour remonter la pente... et quoi qu'on y fasse, le casse fait partie de la rente...   Que réclament les gilets jaunes pour que le calme succède à la tempête ? Un sens, une substance, avec un brin de décence.

Les gilets jaunes vus depuis le pays d’en bas, par Jean-Claude Michéa

Source : , 18-12-2018

Le mouvement des gilets jaunes est une révolte morale spontanée contre un système économique aussi absurde qu’injuste, estime Jean-Claude Michéa

Pas d’aumône pour les gilets jaunes !

C’est malheureux à dire mais il n’y a pas que ma propriétaire qui se comporte comme une mégère. C’est le monde qui est devenu austère,  moitié colombe, moitié vipère. C’est un mal que j’aurais bien voulu taire, mais pour rester sincère, je devrais dire : qu’un gilet jaune ne fait pas de cadeau à un gilet jaune en vertu du principe selon lequel : «  à chacun selon ses galères ».