Guerres américaines

Comment Biden essaie de relancer la guerre des drones

La Maison Blanche vante une capacité « au-delà de l’horizon » comme le nouveau visage du contre-terrorisme américain, mais il s’agit en fait d’une (mauvaise) politique reconditionnée. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Guerres américaines post 11/09 : Un coût de 8 000 milliards $ et près d’1 million de morts

Le Projet sur les coûts de la guerre par l’université Brown évalue le bilan des guerres et des opérations militaires en Afghanistan, en Irak, en Syrie, au Yémen, en Somalie, au Pakistan et ailleurs au cours des deux dernières décennies. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

« Les États-Unis ont une quantité impardonnable de sang sur les mains » – par Danny Sjursen

Lorsque j’ai franchi la grille Thayer de West Point – embrassant ma carrière militaire – il y a eu 20 ans le mois dernier, l’Amérique n’était pas en guerre. Pas réellement en tout cas. À l’époque, lorsque la mère d’un jeune de 17 ans signait son engagement dans l’armée (ce qu’elle devait alors faire), il pouvait s’attendre à une mission de maintien de la paix au Kosovo ou, au pire, à une malheureuse bataille de rue en Somalie ou à une guerre terrestre biaisée de 100 heures dans le Golfe.

Les Guerres éternelles de l’Amérique : histoire d’un carnage sans fin

Les États-Unis ont été en guerre, ou du moins dans des conflits armés de diverses sortes, souvent dans des pays lointains, pendant plus ou moins toute ma vie. Oui, pendant certaines de ces années, cette guerre était « froide » (ce qui signifie souvent que ces carnages, régulièrement commandités par la CIA, se déroulaient en grande partie hors des caméras et à l’abri des regards), mais la guerre en tant que mode de vie n’a jamais vraiment pris fin, pas jusqu’à ce jour.

La Guerre américano-philippine (1899-1913) : un conflit oublié

Source : Pendant une décennie et demie, l’armée américaine a fait la guerre à des « musulmans féroces » dans un pays lointain. Ça vous dit quelque chose ?