hiérarchie

Marche ou crève

Enfin une éclaircie, un rayon rasant mes espoirs en déclin, un instant où derrière mes paupières closes, un soleil acrylique pénètre mon crâne et l’irradie d’un orange incandescent. Respirer. Ralentir la cadence&; Quelques secondes. Ressentir chaque pulsation&; Juguler la pression de ce quotidien toujours plus hostile…

Évolution ou révolution ?

Aujourd’hui encore on nous reproche de franchir certaines limites dans nos critiques politiques, nos analyses sociologiques ainsi que dans notre conception philosophique du monde. Pourtant nous argumentons dans nos divers textes, au fil des mois, le pourquoi et le comment de notre dialectique, démystifiant les rouages et les mécaniques qui font de ce monde ce qu’il est, et conditionnent ce que nous y sommes. Mais reprécisons cela très clairement. 

Bordel de merde !

Combien de quenelles va-t-il encore falloir qu’on se prenne, pour enfin se rendre compte, que si on patauge dans une grande bouillasse de merde, c’est en partie parce qu’à chaque élection on écarte les cuisses au premier cravaté venu nous laper le derche. Le pire, c’est qu’ensuite on l’érige sur le trône duquel il nous chiera dessus !

Du citoyen au consommateur

L’ancien peuple de France majoritairement agricole, élevé dans l’obéissance à Dieu, cette soumission quasi magique à l’irrationalisme de la tradition qu’était la monarchie du servage, se trouvait, de fait, beaucoup plus éloigné des idées rationalistes et républicaines que les bourgeois des villes.