humanisme

le déshumanisme

La légende des siècles laisserait entendre que les siècles ont une légende selon laquelle l'homme ne cesse de changer son rapport au monde. De changer son cadrage ou son image du monde. L'image de leur rapport qui change. Leur imagination qui change de rapport. Il n'y a pas d'histoire sans ce remue-ménage... entre l'homme et le monde.  

Lis tes ratures

Il va peut être falloir cesser de jouer aux idiots et nous débarrasser de tous les mensonges utiles.   Premier chapitre : L'humanisme entretient une fausse idée de l'homme pathétique ou pathologique mais sans rapport avec les hommes affreux, sales ou méchants. Quand un homme se comporte moins bien qu'un chien, il faut le traiter moins bien qu'un chien surtout quand il ne sait rien faire d'autre que mordre ou lécher. C'est dans son être, il ne peut s'empêcher de chercher et de trouver "son maître".   Deuxième chapitre :