identité

Cinquante nuances de simagrées !

Le syndrome Mennel : J’accuse

Mesdames Messieurs... je retire mon voile... pas la peine de l'avoir dans les cheveux puisque je vois que vous l'avez sur les yeux!   J'accuse Certains élus, certains électeurs De solder ou d'invalider nos valeurs De saper les fondements de notre république En subordonnant l'éthique à leur politique   J'accuse Certains élus, certains électeurs De réserver la liberté à ceux qui en ont les moyens

Mennel ou le temps des querelles

Hier, l'arabe n'avait pas le droit de l'ouvrir. Il avait un devoir de réserve vis à vis du pays qui l'a accueilli et auquel il devait sa survie. Il fermait sa gueule et balayait sans lever les yeux parce qu'il n'était pas chez lui... on parlait alors d'aliénation économique.

Une Algérienne pas ZEN

  C'est un comble, tu me reproches de ne pas vouloir de ton vivre ensemble? Français, Françaises, vous nous en voulez de ne pas vouloir ce que vous ne voulez pas : le partage.

Les fins du F.N.

Islamisme, insécurité, identité : c'est le tiercé gagnant... dans l'ordre comme dans le désordre. Avec une légère substitution  l'islamisme s'est substitué à l'immigration. Avec le nouveau F.N. qui retrouve l'ancien, on ne peut ni dire, ni faire de la politique autrement, sans que cet AUTRE particulier qu'on appelle l'étranger, soit présent, omniprésent... pour déranger toutes les pupilles de la nation.

Agapé

Il paraît qu'une charité bien ordonnée commence par soi-même. Si c'était le cas, je la préférerais désordonnée... passionnée plutôt qu'arraisonnée. - Une charité bien ordonnée commence par soi-même. Si c'était le cas, c'est un peu idiot de le rappeler, tout ego le sait et ne cesse de se l'appliquer. - Une charité bien ordonnée commence par soi-même. Si c'était le cas, je serais au fond de moi-même irritée d'apprendre que ma morale est limitée et sans longue portée... une morale pour des niais qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.

C’est quand le prochain attentat ?

Journaliste : Mme la dépitée, vous avez été nombreux et nombreuses à voter la Loi qui vous autorise à prolonger l'état d'urgence... alors heureuse ? La députée : oui à la fois pour la France et pour nos finances... c'est facile à comprendre : on ne peut faire de réforme sans déformer la réalité... c'est ainsi, on ne transforme pas les hommes, on peut tout au plus les rendre conformes à notre schéma de pensée. Journaliste : en leur vendant l'insécurité ?

L’arabophobie

Il y en a trop, et trop c'est trop... c'est le troupeau. Fauteurs de troubles et auteurs de tous les débordements... Les arabes sont le seul obstacle qui nous sépare de nous-mêmes. Leur nature est incompatible avec notre culture. Leur culture incompatible avec notre nature. C'est cette ligne de fracture projetée sur notre écran inconscient qui va devenir notre tourment national et engendrer ce qu'il est convenu d'appeler : notre islamophobie... qui est la peur du musulman parce qu'il est arabe.

88+ Projects & Standards for Data Ownership, Identity, & A Federated Social Web

As we become more comfortable with sharing ourselves on the %u2018social web,%u2019 we%u2019re revealing a lot of valuable information about our interests, preferences and social connections, and it%u2019s strewn across the web in many different 3rd party silos. One slice of me may be at home on Facebook, another segment of relationships and topics I follow are on Twitter, my online buying habits are known by Amazon and eBay, and a range of companies unknown to me are tracking the %u2018digital exhaust%u2019 I leave as I visit websites and travel around the web.