image

LES COUPS DE FOUDRE

Les nouveaux tyrans s'inspirent du plus ancien d'entre eux... du Roi des dieux : Zeus pour les grecs, Jupiter pour les latins. Leur tyrannie n'est pas la tyrannie du logos, elle n'est pas logique, elle ne relève pas de la raison.

Les Anormâles

Le Président est un homme d'affaires qui s'éprend ou se prend pour Jupiter... au point de se sentir parfois le maître de l'univers... C'est Moi, le Roi, c'est ce qu'il se dit en se mettant en marche vers son trône et en prenant bien soin de sa couronne. Il sait que c'est toujours risqué de confisquer le pouvoir... Tout l'art n'est pas de l'avoir mais d'en priver les autres... de les castrer avant de les encastrer...

Autant en emporte le temps !

Interview accordée à Fouad Bahri pour le journal Zaman France

Fouad Bahri : Comment devient-on Personne ? Personne : en renonçant à être "quelqu'un" et en épousant la cause qui échappe à Monsieur-tout-le-monde. Fouad Bahri : Quelle cause ? Personne : non pas la cause efficiente qui nous fait faire ce qu'on fait mais la cause finale pour laquelle on fait ce qu'on fait. À chaque fois que je bouge un doigt, je suis censée me demander : dans quel but et pour quelle fin je le bouge ? Fouad Bahri : c'est un peu paralysant, non ?

Pourquoi Dieu ?

Pourquoi Dieu ? À cause de son nom, on me traite de tous les noms. On me maltraite. Parce que j'en parle un peu trop souvent, comme d'un élément omniprésent. On me remet en question en chargeant mes propos de prosélytisme, de fidéisme... d'islamisme. Parce que j'ai eu le malheur de chercher l'auteur... Ou comme on disait jadis : le souverain bien. Le meilleur... l'aiguillon majeur. Pourquoi Dieu ? La question est sans pourquoi Parce que la réponse ne concerne que lui, que moi. Mais je ne vais pas l'éluder pour autant... Par Dieu, je vais vous dire ce que j'entends :