Immigrés

Le témoignage d’une femme de ménage

La femme de ménage est une légende vivante de l'autre côté de la Méditerranée. Elle balaye, balaye, balaye devant chez elle, depuis qu'elle est née...

AÏD SAÏD POUR LA FRANCE

France, pourquoi veux tu que je t'encense ? Tu m'en veux de ne pas prendre ta défense Et ça t'offense de ne pas m'entendre chanter : la France aux français Je le ferais dès que je te verrais te prononcer pour une Palestine aux palestiniens...Wallah ! AMAN AMAN AMAN AMAN...   France, pourquoi veux-tu me persuader que tu es menacée ?

LA BARAKA DE ZIDANE FAIT FUREUR !

Les français de souche reprochent aux francisés qui bottent en touche de donner des prénoms arabes a leurs enfants. Et qu'au lieu de les nommer Pierre, Paul, Jacques, ils les prénomment : Mohammed, Zinedine ou Oussama. Ce refus d'assimilation n'est pas indigne de considération...

Et si Marine crevait le plat fond ?

  On assisterait à quel spectacle si Marine crevait le plafond de verre ? Au grand bruit du bris de verre... Nous serions à l'air libre, sans position d'abri... Exposés, surexposés... certains diront explosés... éclatés au sens propre et au sens figuré. Les joies atteindraient le même sommet que les peines infligés aux affligés. L'affliction, en effet, aurait changé de camp et non fichu le camp.

La démocrachie

La démocrachie est résolument résolue à mettre de côté l'Absolu parce qu'elle considère qu'il n'y a que des géométries variables. Car les principes ne sont pas du tout, rentables. La real-politique dégage l'idéal. Oui à la charité, si et seulement si elle est ordonnée. Oui, si et seulement si elle obéit à un ordre économique et financier. La démocrachie est une parfaite imperfection, une pseudo-entéléchie qui couvre les fins qu'elle fait semblant de découvrir. En son sein, ce n'est jamais le peuple qui réfléchit mais une oligarchie qui prétend nous épargner le gâchis.

Immigrés et immergés

En somme, il y a trois interprétations : la tienne, toi qui me regardes, la sienne qui ne nous regarde pas et la mienne qui ne regarde que moi. On va les examiner sans égards, en prenant un sujet au hasard : "submersion migratoire". Ce qui laisse déjà entrevoir que nous sommes attaqués de toute part et qu'il va falloir se défendre, d'autant plus que le mal vient d'en dessous et risque de nous passer dessus.