Impression

Une drôle d ‘impression

Nous ne travaillerons plus, désormais, nous aurons juste l'impression de travailler. Nous ne chômerons plus, nous aurons seulement l'impression de chômer.   Ce n'est plus l'idée qui règne ou qui prétend régner. Ni même le sentiment. Mais l'IMPRESSION qui relève tout simplement de la pathologie du comportement. On s'y perd mais on ne perd plus!   C'est une drôle d'impression, l'impression que tout se réduit à un jeu de rôles. On ne répare plus le passé. On se sépare du présent. Et on s'empare de ce qui n'est pas encore, mais de ce qui destiné à être : le futur désirable... et inénarrable...