Journal de Personne

Qu’est -ce qui me dérange ?

Le rangement : J'ai en mémoire l'image d'une jeune fille bien rangée, celle d'un roman de Simone de Beauvoir. Je n'ai pas beaucoup de mal à concevoir ce passage du désordre à l'ordre... l'ordre qui ordonne, pardonne ou abandonne... je peux le percevoir ou le recevoir... celui de la Nature... ou celui de l'art... Mais surtout celui que les hommes composent et s'imposent : l'ordre politique... Le rangement est le principe même de tout gouvernement des hommes par les hommes.

Jaune pour l’outrage !

L’homme de ma vie avait un certain âge. Il m’a délaissé et laissé comme seul héritage : une cage. Il n’a jamais supporté de me voir sage comme une image. Il voulait m’enrager… me communiquer sa rage. Il a dégagé pour que je m’engage. Poétiquement, politiquement, comme une enfant sauvage qui signe avec son sang au bas de chaque page. Qui ne conçoit pas la vie autrement que comme un mirage… Il était comment dire ? Volage… Il excellait dans les virages et ne craignait pas les dérapages.