l'autre

Ma déclaration d’amour

On vous dit : Soyez vous-même, restez vous-même, redevenez vous-même… c’est la seule façon d’être authentique. Et moi je vous dis ce que je me suis toujours dit :

Pourquoi faire Ramadan ?

Le mois de Ramadan, c'est le buisson ardent du Musulman... qui voit le croyant ouvrir son cœur pour laisser passer la lumière. Que la Lumière soit ! Mais pour que ce soit le cas, il faut avoir la Foi... rien que la Foi... mais toute la Foi et la Lumière sera. Qu'est-ce que la Foi ?

Il est où le malheur ? Il est où ?

Le malheur, c'est moi... en moi, il est ancré Alors que le bonheur, c'est l'Autre... en lui, il est sacré.   A-t-ton seulement besoin de le montrer ou de le démontrer ? Il suffit de le ressentir pour y consentir, de l'éprouver pour l'approuver.   Il est où le bonheur, il est où? Partout, mais pas en nous. Toujours en dehors de nous...

Trop de réfugiés ?

"Qui nous chantera une chanson, une chanson du matin, une chanson légère, si aérienne et si ensoleillée qu'elle réussisse à ne pas chasser les idées noires... qu'elle les invite tout au contraire à partager nos danses et nos chants?" Je cite de mémoire, le Gai Savoir. (Nietzsche) On n'excommunie pas les démunis. On n'en fait pas de cadavres exquis. On les invite, on les habilite, on les abrite, oui, pour que notre danse ait un sens et notre existence une résonance. Aucun être au monde ne peut nous faire de l'ombre si nous sommes vraiment sensibles à la lumière. Les plus amers disent

Surprise Patrie

De la terre de FRANCE Je ne me suis jamais sentie propriétaire Et nous en sommes tous là, je crois Dignes ou indignes locataires On y tient... Comme on tient à son enfance Mais cela ne créé aucun lien d'appartenance C'est comme ça, on ne peut pas subordonner la transcendance Ce n'est pas vous, ni moi qui mène la danse ! Ce n'est pas parce que vous aimez quelqu'un Passionnément, infiniment, follement Que vous le possédez de quelque façon. Et vous l'aimez d'autant plus que vous ne le possédez jamais Il est peut-être en vous, mais il n'est pas à vous. Il en est de même de ma terre natale

Cet obscur sujet de désir

Tout sujet que je suis, je ne puis exister sans désirer un objet... je tourne autour et retourne toujours à l'objet de mon désir... cet obscur objet du désir qui m'inspire, m'attire et me renvoie à mon propre désir. Pour du miel, on accepte l'absinthe, c'est ce qui fait de toute vie, de toute envie un LABYRINTHE. On n'en sort pas. Jamais... ou pour y retourner. Même les plus braves sont esclaves de leurs désirs... désirs d'objets obscurs où toute lumière rencontre un mur.

Dieu est anticapitaliste

Dieu dit : tu n'es pas là pour te servir mais pour servir les autres Diable dit : sers-toi, car on n'est jamais mieux servi que par soi-même Dieu dit : au lieu de bien se servir, il faut servir le bien et c'est le plus dur et le plus pur des services Diable dit : il n'y a aucun mal à se faire du bien. Se servir nous rend plus aptes à servir... les autres. Un dialogue qui rend malentendant, dialogue à la source de tous les malentendus.

Les nôtres et les autres

Qu'on le veuille ou non, les nôtres font partie des autres. Chacun est un autre pour chaque un. Je est un autre, nous dit l'apôtre des apôtres! Tous alter-ego, égoïstes, rarement altruistes Notre altérité est première On a beau faire, on ne peut s'en défaire. Et tout compte fait, le familier n'est pas si familier Et quand on fait les comptes, l'étranger n'est pas si étranger. Pas d'autre référence que cette altérité La proximité n'y changera rien. Regardez d'un peu plus près Celui qui partage votre lit n'est pas si familier. Pour la conscience, il n'y a que la distance