Libération

[Roses-Bruns] Les méthodes douteuses de Simon Blin (1/2)

Libération a publié le 16 janvier dernier cet article qui parle et tente de dresser un portrait de moi. Je tenais à préciser que je n&;avais pas été contacté par le journaliste. Et à lui répondre &; en violet dans le texte. Nous allons analyser ici ses méthodes, dans deux billets.

La goutte d’or qui fait déborder le vase !

Hier ou peut-être aujourd'hui, avec le stress, je ne me souviens plus, j'ai poussé la porte d'un vieux café de commerce. J'ai commandé un express et je me suis mise à lire la presse. Le canard que quelqu'un a dû oublier sur le bar... "Libération"... ça m'a rappelé Sartre et Beauvoir... l'âge d'or et le café de Flore...Saint Germain des Près... le Grand soir. Avec mon humeur chagrine, j'ai mis par hasard le doigt sur la Palestine ou plus exactement sur la vermine Benyamin qui gouverne ses proches en Orient.

Onfray : Qui n’est pas couché ?

Les certitudes de Michel Onfray Dix certitudes du dimanche... ou peut-être dix manches pour une certitude ! Michel Onfray est loin d'être un manche à balai : il plaît dès qu'il se met à penser... peut-être parce qu'il ne se soumet jamais au prêt à penser. Il oscille comme un pendule entre l'impensé et l'impensable. Et à ce petit jeu, il est imbattable. Il change les codes, démode la mode et se dérobe à ceux qui s'efforcent de l'enrober, l'enrôler ou lui fixer un rôle.

Trois photos du général

La politique ne m’intéresse que lorsqu’elle est située sur le terrain tragique et qu’elle met aux prises un individu, l’histoire et le destin. Autant dire que, né en 1959, je n’ai jamais eu l’occasion de me passionner pour les péripéties qui ont conduit au pouvoir un banquier matois, un inspecteur des finances arrogant, un avocat véreux et un énarque impulsif, tous complices de ceux qui ont installé l’histoire dans le registre hystérique et décérébré de la comédie de boulevard.

Tous rebelles

Rebelle est sans doute le terme le plus galvaudé avec celui de facho. Pas une célébrité, même chez certains politiques, qui ne se vante d’être un rebelle, qui prétende en guise de cursus avoir été un cancre à l’école. Quand on pense à ce qu’il faut de servilité et de bêtise pour faire carrière dans ces métiers d’animation, il est permis d’en douter : cancre non, médiocre tout au plus.

Gaza Firm : Mathias Cardet répond à Libération

Le journal Libération a consacré le jeudi 7 août une double-page à deux organisations pro-palestiniennes dans le viseur de la place Beauveau. Tout d'abord le Collectif Cheikh Yassine, qui s'est récemment illustré en orchestrant un comité d'accueil à Manuel Valls lors de sa visite à la mosquée d'Evry, ainsi que la Gaza Firm, groupe au