l'Internationale

L’anarchie est morte, vive la démocratie !

L’anarchie, aujourd’hui, c’est un folklore. Se réclamer d’un monde sans ordre revient presque à promouvoir un chaos digne des pires barbaries de notre Histoire. Pour tout dire, tous ceux qui, depuis quelques décennies, se revendiquent comme anarchistes, s’accaparent outrancièrement une fierté et un prestige plus proches de la mystification que de la vertu. Ils sont les idiots utiles à toute réelle entreprise révolutionnaire.

Une ombre plane sur l’Europe : c’est l’ombre du nationalisme

Lors d’une récente conférence donnée devant un parterre des quelques seniors qui hantent encore les bancs des rares associations affiliées au parti communiste, Emmanuel Todd a affirmé, avec honnêteté et dans le cadre d’un discours sincère et plein d’humour, qu’il ne comprenait plus ce qu’il se passait en ce moment. Il a admis, très sereinement, que ses méthodes habituelles qui lui avaient valu dans le passé le statut d’augure ne lui permettaient ni de saisir certains phénomènes présents, ni donc d’entrevoir l’avenir.