loi travail

Samedi… quelque chose.

On n'a pas attendu longtemps pour voir les urnes nous uriner dessus. Tous les déçus de la démocratie indirecte s'apprêtent à descendre dans la rue... parce que leur liberté est désormais sans objet, abjecte.

Le jour de la colère

  J'ai décidé de mettre fin à mes jours...un terme à mon existence. Je crois en mon âme et conscience avoir trouvé la clé de l'existence. Les choses existent, les idées n'existent pas. Les faits existent, les interprétations n'existent pas. Les complications existent, les explications n'existent pas.

MACRON passe aux aveux

L'état c'est moi et je vous le dis sans langue de bois. Tout dépend de ce qui exerce sur vous le plus grand attrait : l'humilité ou la vérité ? Vous écraser ou vous faire écraser, vous n'avez guère d'autre alternative.   C'est la loi travail qui vous dévore les entrailles ? Qu'est-ce que vous préférez ? Avoir plus de droits ou plus d'emplois ?

La Loi travaille au corps

  Biologisme, Darwinisme, Libéralisme, ont tous le même ressort. Ils sont tous régis par la loi du plus fort. En revanche, l'égalitarisme, le pédagogisme, le socialisme ont toujours tort. Et l'économisme a fini par sceller tous les sorts. Celui des vivants, mais aussi celui des morts en dressant la raison du plus fort ou en croyant redresser tous les torts quelle que soit l'âme, quel que soit le corps...

Manifestation contre la loi Travail du 26 mai 2016 à Paris

Les manifestations qui se multiplient dans tout le pays contre la loi Travail dégénèrent souvent. Dans cet extrait, un policier sort plusieurs fois son arme à feu devant les manifestants qui ne semblent pas impressionnés. source : chaine youtube MERCURE fréd

68% des gens comprennent les grévistes qui menacent l’Euro de football

Tour à tour nos hommes politiques, puis les éditorialistes des divers médias, tous rémunérés par l’État, ont répété à qui veut l&;entendre que cette grève n&;était pas populaire, que le pays était bloquée par une poignée de manifestants, que les syndicats étaient des irresponsables et même que la CGT menaçait de tout faire sauter !

Un journaliste obligé d’effacer ses photos par la police

Lors de la manifestation à Rennes contre la loi travail, un journaliste est sommé d&;effacer ses photos montrant une arrestation de la part des forces de l&;ordre. source : taranisnews.com

La chienlit

Il n'y a que des fous Le plus grand nombre marche à l'ombre ! Sens dessus, dessous On y perd la tête En creusant sa propre dette... On n'a plus de maison On n'a plus de raison On n'a plus de saison Nous sommes en prison. Ou alors exilés Dans un asile d'aliénés Qui regardent le temps passer Massés ou entassés Et incapables de se redresser. Ils ont tous pris le train Quand ils ne sont pas entrain De le prendre dans la gueule! Pour ne plus se sentir seuls Les gardiens de la cité Les prisonniers, la C.G.T Les malveillants, les mal venus Tous vous souhaitent la bienvenue En enfer Ou dans les fers.

Les deux bouts de la République

Cette ruée vers la rue est notre salut Petit à petit, nous allons réécrire les mille et une nuits Que signifie pour nous "la République" ? Sinon que l'État c'est nous Qu'il ne peut pas y avoir d'État sans nous Ce n'est pas seulement notre droit mais notre devoir de reprendre le pouvoir... REPRENDRE LE POUVOIR Nous ne serons plus endormis, ni assis mais DEBOUT Pour nous soustraire à la pesanteur Pour changer l'ordre des valeurs   Il n'y aura plus de discours politiquement correct Sans l'entremise de notre démocratie directe.... Je te parle, pour que tu m'écoutes

Niais ou Indignés ?

Les plus jeunes sont indignés parce que les plus vieux les prennent pour des niais. Ils en ont assez du marché, des marchands, des marchandises... Ils ne veulent plus entendre parler de crise, ni de gestion de la crise. Ils n'opposent pas leur rêve à la réalité, Mais proposent de les réconcilier, en réalisant leur rêve.   Mais quel rêve ? Le plus ancien, le plus nouveau : avoir une prise sur le réel. Avoir leur mot à dire même si ça ne veut plus rien dire. Disons : un peu plus de tact, de contact et donc d'impact. Être une figure en acte au lieu de figurer pendant les entractes.

Évince le code !

Qu'est-ce que c'est que cette réforme du droit du travail ? Encore une réforme qui échappe à l'entendement. Une réforme mal-entendue qui comporte un sacré sous-entendu. Sous-entendu selon lequel : c'est l'entreprise qui crée l'emploi et qu'à ce titre, c'est l'entreprise qui doit faire la Loi... D'où la difficulté pour les sans-emploi de tirer leur épingle du jeu. C'est la loi de la jungle : sauve qui peut. Seuls les plus habiles survivront... les plus fortunés seulement. Les infortunés périront avec le temps et sans argent.