Mennel

De Mennel à l’ange Gabriel

Si j'étais Mennel, j'adresserais ce courriel à l'ange Gabriel : Je suis Mennel: the noise qui a eu la mauvaise idée de se produire dans the Voice et d'être reçue à l'unanimité par le jury. Les concierges de tout le pays ont fouillé de fond en comble dans mon grenier et exhumé quelques tweet de mon passé pour me passer au crible de leurs mauvaises consciences.

Le grand oral pour une musulmane

Je vous prie de m'excuser... m'excuser de me présenter devant vous pour le grand oral. En tenue de bain... ce n'est pas parce que je l'appelle Médine... mais parce que tout de suite après... j'ai piscine. Ça fait longtemps que j'attends ce moment pour dire pourquoi, pour dire comment certains Français n'aiment pas la France.

Mennel, une Française ordinaire, par Saïd Benmouffok

Il y a beaucoup à dire dans cette triste affaire, mais je vous propose de commenter surtout l&;aspect &;Big Brother&; où de très vieux propos plus ou (comme ici) moins heureux, peuvent violemment resurgir du passé &

Le syndrome Mennel : J’accuse

Mesdames Messieurs... je retire mon voile... pas la peine de l'avoir dans les cheveux puisque je vois que vous l'avez sur les yeux!   J'accuse Certains élus, certains électeurs De solder ou d'invalider nos valeurs De saper les fondements de notre république En subordonnant l'éthique à leur politique   J'accuse Certains élus, certains électeurs De réserver la liberté à ceux qui en ont les moyens

Mennel ou le temps des querelles

Hier, l'arabe n'avait pas le droit de l'ouvrir. Il avait un devoir de réserve vis à vis du pays qui l'a accueilli et auquel il devait sa survie. Il fermait sa gueule et balayait sans lever les yeux parce qu'il n'était pas chez lui... on parlait alors d'aliénation économique.

Ya Ilahi

Quand je dis Mon Dieu J'ai le sentiment Le sentiment de prêter serment De faire la promesse solennelle d'être moi-même En invoquant l'être suprême En le nommant : ya ilahi Je le prie et en même temps, je me l'approprie Mon Dieu, chante Édith Piaf Ce sera gravé sur mon épitaphe : " Mon Dieu, je te demande pardon" De ne pas avoir pris le temps de croire à l'éternité De ne pas avoir eu assez de lucidité