nation

Salut Finkielkraut !

Je suis quelqu'un " sans nom", "sans voix", " sans visage". Je me lève au petit matin et je rêve du grand soir. Je ne cherche pas la gloire mais la plus belle façon de raconter l'histoire. Le sang de la Courneuve qui coule dans mes veines, ne craint pas l'échec. Ce n'est pas la réussite qui m'excite mais la bonne conduite. Pas vous?

Aux larmes !

 
Aux larmes ! Aux larmes ! Je les ai entendues crier, hurler, puis pleurer Toutes les larmes de leurs corps... Aux larmes ! Aux larmes ! Ce fut plutôt étrange comme cri d'alarme À l'encontre de la prolifération des armes De la violence armée, de l'arme de la violence De nos cités instruites ou construites autour d'une publicité qui nous vend ou nous vante l'idée d'une adversité. Un affrontement présumé réel entre communautés

Donald et Vladimir

 
Trump n'a rien de Bush. Ce n'est pas une marionnette mais un marionnettiste. Ce n'est pas un politique mais un artiste jusqu'au-boutiste. Poutine n'a rien d'Eltsine. Ce n'est pas un héritier mais un fin limier. Il connaît tous les manèges. C'est un stratège. Les États-Unis pour l'un, les États réunis pour l'autre. Qu'ont-ils en commun ? Sinon la radicalité comme seul et unique bien.

L’école est morte

Qu'est-ce qu'on nous enseigne à l'école ? Que l'autorité n'est plus ce qu'elle était Le maître ne commande plus. Le disciple n'obéit plus. Ils ne font plus qu'échanger des points de vue Paradoxe de la modernité, Plus on est interconnecté Et plus on est déconnecté de la réalité ! À chacun selon sa sensibilité L'objet, l'objectif, l'objectivité Ne sont plus qu'un vaste champ de ruines... Il n'y a plus que des sujets qui se rejettent la responsabilité. On ne se lève plus pour vous souhaiter la bienvenue On ne s'élève plus, on ne tombe plus des nues Plus rien ne nous étonne, on ne tâtonne plus

L’horreur politique

Je ne sais pas ce qui me prend Ni pour qui je me prends En cherchant toujours à soutenir l'insoutenable... à ce petit jeu, je me sens imbattable. Au diable l'humilité! Et quitte à vous surprendre Je m'en vais... Vous apprendre une nouvelle politiquement incorrecte : Pourquoi n'avons-nous Jamais cessé de nous entretuer? Réponse : Parce que nous avons du mal À nous situer sur l'échiquier politique. Au point qu'aucun d'entre nous N'arrive à tirer son épingle du jeu. Mais cette réponse est incomplète : Elle dit de quoi on souffre Mais elle ne dit pas Pourquoi il en est ainsi Et pas autrement

Mes parents-thèses

Maman vit selon ses désirs. Papa vit selon ses principes. Sans être Électre, ni Œdipe, je me suis toujours posée la question de savoir lequel des deux a le plus de chances de s'y retrouver ou comme on dit de réussir sa vie. Ma mère qui exprime un règne animal, ou mon père qui imprime un ordre moral ? Comme j'étais une enfant révoltée, les deux m'insupportaient... énormément. Je prenais l'une pour une putain et l'autre pour un pantin. La putain qui ne vit que selon ses envies et le pantin dont l'avis est dépourvu de vie et dicté quoi qu'il en dise par d'autres que lui.

Le Maure de Barbès

Il paraît que les deux policiers qui ont tiré sur l'étranger sont en congé... de maladie... Des acouphènes et peut-être même une méchante migraine ont été occasionnées par cette mort soudaine... Ils ne s'y attendaient pas à ce genre de trépas... à l'heure du repas. Ils avaient peut-être même un petit creux, que leur devoir accompli a bien rempli d'autant plus que le sens de la République donne de l'appétit. À part une langue de vipère, qui oserait leur jeter la pierre ? Les dés sont jetés, on n'a plus aucune chance de tirer les choses au clair.

[Reprise] Qu’est ce qu’un pays? par le Minarchiste

Source : , 26/09/2014

Qu’est-ce qu’un pays?

Qu’est-ce qu’un pays? Question simple, mais pas évidente à répondre! Surtout dans la foulée de l’annexion de la Crimée à la Russie, du référendum survenu en Écosse concernant une séparation du Royaume-Uni, de celui qui demeurera toujours dans l’actualité au Québec concernant la séparation du Canada, ainsi qu’à la séparation éventuelle de la Catalogne en Espagne.

La rue, vérité du peuple

    Fin 2008, Michel Onfray, dont certaines réflexions valent sincèrement le détour &; n’en déplaisent à certains ! -, Michel Onfray donc, rédigeait ce petit texte croustillant. Aujourd’hui il n’y a pas une virgule à changer, sinon quelques noms à intervertir. Ceci expliquant alors cela&;

Belle et étrange patrie

Pourquoi suis-je née ici, plutôt qu'ailleurs? J'hésite entre chance et providence Mine de rien, ce n'est pas rien. Ça me fait quelque chose... comme un lien Auquel je tiens et qui me maintient Même si je ne l'ai pas choisi... J'ai été choisie Comment dire ? Je n'ai pas élu domicile, C'est mon domicile qui m'a élue. Pas d'acte de naissance sans lieu de naissance Mon sol m'indique tout de suite mon socle. C'est sacré comme rapport... Ça se sent d'emblée, il y a un rapport au sacré dans ce lien avec la terre. Il y a un mystère que je ne m'explique pas

Nation ou contamination

  Je ne représente Personne; Surtout pas tous ces effrontés qui ont toujours fait de la politique un MÉTIER à tisser des liens pour leurs biens particuliers, et qui ne montent au front que pour vous faire perdre ou gagner les élections. Des élus, zélés qui vous ont toujours vendu de fausses ailes... les craintes les plus laides et les espérances les moins belles. Rien de solide, que du sordide.

Pas de démocratie sans frontières

Un monde sans frontières n’est plus un monde. De fait, c’est un néant. D’où la vacuité du statut autoproclamé de «citoyen du monde», pauvre pirouette poétique éculée. Curieusement, il suffit que l’on parle de «frontières», pour que certains extirpent non pas leur revolver, mais tout au moins leur fiel atrabilaire.

FNFN

La démocratie et la notion de pouvoir

La démocratie est un mot dangereux, car on l’utilise sans préciser le contenu sémantique variable qu’il recouvre. Le gouvernement par le peuple. Qu’est-ce que le peuple? Est-ce l’ensemble des hommes qui habitent un même pays ? Est-ce le plus grand nombre? L’ensemble des individus gouvernés par une oligarchie ? La partie la moins aisée, la moins instruite d’une nation, et la moins instruite de quoi ?

Lettre du Président Hugo Chavez aux participants du IIIème Sommet Afrique-Amérique latine et Caraïbes

Caracas, 22 février 2013. Frères et sœurs, Recevez mon plus fervent salut bolivarien, unitaire et solidaire, avec toute ma joie et toute mon espérance pour le déroulement de ce III° Sommet tant attendu des Chefs d’État et de Gouvernement d’Amérique du Sud et d’Afrique.

Le peuple règne et ne gouverne pas

D’après la théorie du suffrage universel, l’expérience aurait prouvé que la classe moyenne, qui seule exerçait naguère les droits politiques, ne représente pas le Peuple ; loin de là, qu’elle est, avec la monarchie, en réaction constante contre le peuple. On conclut que c’est à la nation, tout entière, à nommer ses représentants.

La démocratie est une aristocratie déguisée

Parlementarisme régime de mensonge et d’incompétence

Vous, Jaurès, qui avez dirigé la confection d’une Histoire de France de 1789 à 1900, vous devez savoir que sans exception, toutes les assemblées parlementaires ont été, dans leur immense majorité, composées d’avocats, de docteurs et de propriétaires, ayant une ignorance bénie de choses pratiques qui créent la prospérité et la force d’une nation et qu’ils désignaient ceux qui parmi eux se distinguaient par leur talent de parole et d’intrigue pour devenir ministres.