Oligarchie

Le vote opportuniste

  Mère : entre la monarchie, l'oligarchie et la démocratie, pour quel type de gouvernement tu as opté ?   Enfant : je vais te surprendre : j'ai opté pour la monarchie   Mère : tu voudrais retirer le pouvoir au peuple, pour le mettre entre les mains d'un seul   Enfant : seul un monarque un vrai, pourrait rendre le pouvoir au peuple

La Démocratie et son nombre

 
Selon toute vraisemblance, la démocratie est un mode de gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. Cette définition n'en demeure pas moins invraisemblable. À peine croyable... ni réalisée, ni réalisable. Et pourtant, on y tend, on y prétend à chaque fois qu'on cherche à exister politiquement, à chaque fois qu'on cherche à faire de la politique librement ou autrement. Qu'en est-il vraiment ?

Les nouveaux clivages idéologiques français

Le clivage gauche-droite actuel est en bonne partie éprouvé, près d’un français sur trois ne sachant plus se positionner par rapport à lui. L’intérêt de cet article est de mettre en valeur les véritables clivages qui traversent les courants d’idées, en postulant l’existence de deux axes majeurs sur un clivage unique formant la matrice idéologique

Thierry Borne : « venir manifester à Paris ne sert à rien »

Entretien avec Thierry Borne avec lequel nous revenons sur le mouvement du 14 juillet, sur la manifestation des agriculteurs à Paris et sur le développement de son parti : Le parti de rien. http://www.parti-de-rien.net/ &; &;

La démocrachie

La démocrachie est résolument résolue à mettre de côté l'Absolu parce qu'elle considère qu'il n'y a que des géométries variables. Car les principes ne sont pas du tout, rentables. La real-politique dégage l'idéal. Oui à la charité, si et seulement si elle est ordonnée. Oui, si et seulement si elle obéit à un ordre économique et financier. La démocrachie est une parfaite imperfection, une pseudo-entéléchie qui couvre les fins qu'elle fait semblant de découvrir. En son sein, ce n'est jamais le peuple qui réfléchit mais une oligarchie qui prétend nous épargner le gâchis.

Une saison en diktacratie

Jadis, si je me souviens bien, ma vie était un festin où s’ouvraient tous les coeurs, où tous les vins coulaient. Un soir, j’ai assis la Beauté sur mes genoux. -Et je l’ai trouvée amère. -Et je l’ai injuriée. Je me suis armé contre la justice. Je me suis enfui. Ô sorcières, ô misère, ô haine, c’est à vous que mon trésor a été confié! Je parvins à faire s’évanouir dans mon esprit toute l’espérance humaine. Sur toute joie pour l’étrangler j’ai fait le bond sourd de la bête féroce.

Fuites : comment le milliardaire Georges Soros tire les ficelles US en Ukraine

une lettre de Georges Soros au président Porochenko et au premier ministre Iatseniouk, daté du 23 décembre 2014, créé par Douglas York, assistant personnel de Georges Soros GEORGE SOROS23 décembre 2014 Son Excellence Petro Poroshenko Président de l’Ukraine Kiev UKRAINE Son Excellence Arseniy Yatsenyuk Premier Ministre de l’Ukraine Kiev UKRAINE M. le Président, M. le

Les infos dont on parle peu n°99 (1er Aout 2015)

Nous mettons à votre disposition toutes les semaines quelques informations passées totalement inaperçues dans nos médias mais qui peuvent être importantes. Nos liens Infos internationales L’Etat islamique établit un bastion dans un village situé au cœur de l’Europe Plus de 400 arrestations liées à l’EI en Arabie saoudite Turquie : au moins 30 morts dans

Jour J pour la Grèce

L&;Europe retient son souffle : depuis 7 heures ce matin, les Grecs sont appelés à répondre à la simple question : pour ou contre les mesures d&;austérité de la Troïka ? En attendant les résultats de ce référendum, revenons sur les déclarations des uns et des autres dans la presse ces dernières heures. A peine

Nos chers amis américains, épisode 4 : du Traité de Versailles au Plan Marshall

L’Agence Info Libre vous propose de vous replonger dans l’histoire de la création des États-Unis d’Amérique. Comment ce peuple qui n’a qu’une histoire de deux siècles est-il parvenu à contrôler la politique mondiale de nos jours ? En quoi ces idées de liberté et d’égalité peuvent être considérées comme fallacieuses et iniques au vu des

Les intrigues du club de Bilderberg attirent de plus en plus l’attention

Cette année, le forum se déroule du 11 au 14 juin dans la station alpine suisse de Telfs-Buchen. Le correspondant de RT Peter Oliver, qui s’est approché du site autant qu’il l’a pu, entre dans le détail. Rappel : Les manifestants souhaitent la bienvenue aux oligarques du Bilderberg 2013

Conquérir la démocratie

Quelle odieuse symphonie que cette partition où seuls les vainqueurs se font entendre en imposant leurs lois ! Et pourtant la majorité semble s’en satisfaire puisqu’elle y danse avec entrain en reprochant aux insoumis de fuir vers une liberté quelque peu vaine. Paradoxe de nos diktacraties libérales : celui cherchant à s’émanciper sera nécessairement perdant. Autrement dit si tu veux « bien » vivre, accepte ta servitude et arrête de te plaindre !

Thierry Borne : « je viens récupérer mon camion »

Jeudi 21 mai 2015, Thierry Borne vient récupérer son camion confisqué depuis un mois et demi par les autorités françaises. Une quinzaine de personnes se sont déplacées pour soutenir Thierry. La gendarmerie, manifestement au courant de l&;opération, a envoyé plusieurs véhicules avec des hommes armés.

Les infos dont on parle peu n°89 (11 avril 2015)

Nous mettons à votre disposition toutes les semaines quelques informations passées totalement inaperçues dans nos médias mais qui peuvent être importantes. Les liens Infos internationales Un destroyer américain dans la mer Noire Washington envoie un nouveau groupe d’instructeurs en Ukraine Terrorisme: trois femmes interpellées aux Etats-Unis en 24 heures Etats-Unis: Djokhar Tsarnaev reconnu coupable des

Évolution ou révolution ?

Aujourd’hui encore on nous reproche de franchir certaines limites dans nos critiques politiques, nos analyses sociologiques ainsi que dans notre conception philosophique du monde. Pourtant nous argumentons dans nos divers textes, au fil des mois, le pourquoi et le comment de notre dialectique, démystifiant les rouages et les mécaniques qui font de ce monde ce qu’il est, et conditionnent ce que nous y sommes. Mais reprécisons cela très clairement. 

Colères interdites en diktacratie

Ha Zlatan, sache qu’au pays des droits de l’homme tu as le devoir de fermer ta gueule. Pourtant rien de plus libérateur que d’exprimer sa colère quand ceux sensés harmoniser nos luttes dérogent à leurs tâches. Le problème c’est que dans un pays où la liberté s’évertue à quelques moqueries formatées sur les plus faibles et les idiots utiles, celui qui se révolte contre les puissants risque fort la punition.

Pour en finir avec notre diktacratie

Quelques compagnons dissidents, aux idéaux malgré tout bien distincts, aiment à stigmatiser nos aspirations politiques originales en n’hésitant plus à railler notre « démocratite » aigüe. Une maladie émergeant en Grèce à l’ère de Périclès et trouvant son acmé quelques siècles plus tard, sur une terre d’anciens esclaves, dans les Russies oubliées.

A qui profite le crime ?

Au final, rien n’a vraiment changé. C’est même pire&;pire qu’avant la kouachiasse. Y avait pourtant de quoi ébranler la donne, de quoi subvertir la populace&; Mais, comment un tel massacre a-t-il pu suscité une si nauséeuse mascarade ?

Une ombre plane sur l’Europe : c’est l’ombre du nationalisme

Lors d’une récente conférence donnée devant un parterre des quelques seniors qui hantent encore les bancs des rares associations affiliées au parti communiste, Emmanuel Todd a affirmé, avec honnêteté et dans le cadre d’un discours sincère et plein d’humour, qu’il ne comprenait plus ce qu’il se passait en ce moment. Il a admis, très sereinement, que ses méthodes habituelles qui lui avaient valu dans le passé le statut d’augure ne lui permettaient ni de saisir certains phénomènes présents, ni donc d’entrevoir l’avenir.

La démocratie et la notion de pouvoir

La démocratie est un mot dangereux, car on l’utilise sans préciser le contenu sémantique variable qu’il recouvre. Le gouvernement par le peuple. Qu’est-ce que le peuple? Est-ce l’ensemble des hommes qui habitent un même pays ? Est-ce le plus grand nombre? L’ensemble des individus gouvernés par une oligarchie ? La partie la moins aisée, la moins instruite d’une nation, et la moins instruite de quoi ?

Démocratie ou dirigisme ?

La démocratie n’est pas une idéologie mais une forme d’organisation plus efficace que le dirigisme. Définitions Dans les régimes autoritaires le pouvoir appartient au(x) dirigeants. En démocratie, le pouvoir appartient aux citoyens. Une démocratie est, soit directe (le peuple exerce sa souveraineté lui-même, au moyen de référendums), soit représentative (le peuple exerce sa souveraineté par l’intermédiaire de ses représentants).

Ignorance programmée

Pourquoi nous trouvons nous si démunis à une époque où les savoirs sont accessibles et les bibliothèques ouvertes à tous ? Pourquoi même les étudiants déplorent une connaissance lacunaire des mécanismes de l’appareil gouvernemental ? Pourquoi sommes-nous tels des enfants face à des maîtres ? Pourquoi ce qui relève de l’évidence prend des allures de révélations ou de secrets d’initiés ?

Volonté générale ou servitude volontaire ?

Il devient préoccupant de constater à quel point aujourd’hui (surtout après la sortie de notre livre) l’opinion publique estime toujours la prise de décision à la majorité comme une spécificité foncièrement démocratique. Ainsi, il suffit qu’une grande partie de la population s’accorde sur une envie particulière pour que leur velléité devienne loi. Il n’y aurait qu’un pas entre le désir du plus grand nombre et la volonté générale. Un pas se révélant être celui de la dictature de la majorité.

L’imposture de l’Europe sociale

Renato Soru a fondé Tiscali, le fournisseur d’accès à Internet basé en Sardaigne, région qu’il a présidée de 2004 à 2009. L’homme d’affaires italien est depuis mai 2014 eurodéputé et perçoit à ce titre les émoluments que prévoit une telle fonction : une rémunération mensuelle (avant imposition) de 8.020,53 euros qui, après déduction de l’impôt

Alain Soral, meilleur ennemi de la diktacratie

Qui veut la peau d’Alain Soral ? Certainement pas nous ! Et ce, même si des points de divergence se manifestent entre notre radicalité démocratique et son pragmatisme social. C’est ainsi, d’ailleurs, que nous sombrons parfois dans les méandres d’un égalitarisme utopique, alors que notre sulfureux dissident s’inscrit dans un monde, certes réactionnaire, mais bien plus réel. Mais là n’est pas le plus important. Il faudrait avant tout regarder du coté de la base ontologique. Détaillons cela.

Egalité