orient

Un con à la page !

Qu'est-ce que j'ai bien pu retenir de tout le tapage médiatique autour du réchauffement climatique? Une IMAGE, un petit arrêt sur une image qui en dit long sur le clivage entre orient et occident, tradition et modernité. Une image qui atteste, s'il en est besoin, que la transition entre l'ancien et le nouveau est peut-être recommandée sur le plan économique, mais elle ne peut l'être sur le plan symbolique. Une image qui nous indique, entre autres, que le plus sage c'est d'avoir un ancrage et non d'être, comme un con à la page!

Les rafles voilées

L’Histoire est propagande. Les vainqueurs écrivent leurs légendes et les vaincus s’y soumettent. Des axes et des cycles balisés de lumières savantes canonisant toujours plus les pouvoirs en place. La moindre révision demeure délicate au point de devenir prohibée si elle dévoile l’embryon d’une imposture. La raison du plus fort est ainsi faite. Elle sacralise un passé pour mieux dominer le présent.

PUR ARABICA

Lorsque j'entends ce cri Je frémis Quelque chose de l'âme arabe Éprise de ses propres méprises De quoi il s'agit D'un petit air populaire Qui vide et remplit le verre que nul n'a jamais bu Qui dit l'amour Qui défie l'amour Non je ne traduis pas C'est intraduisible Et puis je ne vais pas la trahir Tout ce que je puis vous dire Sur l'amant, sur l'aimée C'est qu'ils ne craignent pas le pire Ils l'appellent presque de leurs vœux Et le pire c'est l'amour Toujours Les morsures, les blessures L'effroyable posture L'incroyable imposture On croit avoir atteint la cime Avant d'entrevoir l'abime

Énigme et paradigme

Toute lecture finie d'un texte infini occulte l'esprit qui situe toujours le sens au-delà de la lettre. "Je suis" dit Dieu au premier prophète. Pour saisir l'être, dans l'esprit, et non au pied de la lettre, il faut aimer, s'aimer les uns les autres dit le deuxième prophète. Ce n'est pas le Dieu de l'Amour qui nous rapproche les uns des autres mais l'Amour de Dieu dit le dernier prophète.