otan

Ukraine : La porte dérobée pour rejoindre l’OTAN ?

Le 20 mars, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré à un intervieweur de CNN qu’il avait personnellement demandé aux dirigeants des membres de l’OTAN « de dire directement que nous allons vous accepter dans l’OTAN dans un an ou deux ou cinq, dites-le directement et clairement, ou dites simplement non.

Guerre en Ukraine : 15 secondes avant l’Armageddon nucléaire ?

Alors que la guerre fait rage en Ukraine – et que la menace d’une confrontation nucléaire entre les superpuissances continue de s’intensifier – l’OTAN est-il en train de se préparer à la fin du monde ? Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Le Canada soutient la nouvelle stratégie expansionniste de l’OTAN

Le gouvernement canadien de Justin Trudeau a adopté avec enthousiasme le nouveau « concept stratégique » de l’OTAN : l’expansion. Cette stratégie est un retour à la guerre froide &; et la bonne recette pour des conflits militaires plus fréquents.

Si la Troisième Guerre mondiale avait commencé, nous serions tous déjà morts

Ces élites de la politique étrangère à Washington suggèrent imprudemment que la Russie est une menace universelle qui nécessite une victoire absolue sur le mal. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Parler, ce n’est pas s’apaiser – c’est éviter un Armageddon nucléaire !

Les risques d’élargissement à un conflit beaucoup plus dévastateur exigent que l’Occident explore ce qui est possible. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Le ministre ukrainien Kuleba accuse les critiques d’être des « complices de Poutine. »

Sa fureur est compréhensible compte tenu des destructions subies par son pays, mais elle ne peut pas devenir la base de la stratégie américaine. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Ukraine : une guerre impossible à arrêter ? Les États-Unis en grande partie responsables

Dans le quotidien parisien Le Figaro de ce mois-ci, Henri Guaino, l’un des principaux conseillers de Nicolas Sarkozy lorsqu’il était président, a averti que les pays européens, sous la direction myope des États-Unis, marchaient comme des « somnambules » vers la guerre contre la Russie. Guaino a emprunté une métaphore utilisée par l’historien Christopher Clark pour décrire les origines de la Première Guerre mondiale.

La dangereuse stratégie de Biden pour l’Ukraine : pas de fin de partie

Avec sa stratégie visant à « affaiblir » la Russie, le président américain risque de transformer la guerre en Ukraine en une guerre mondiale. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Guerre en Ukraine et Menace Nucléaire – Entretien avec Daniel Ellsberg

Le lanceur d’alerte du Pentagone, Daniel Ellsberg, soutient que le président russe ne déploie peut-être pas ses armes nucléaires mais qu’il les utilise efficacement comme une menace. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Guerre en Ukraine : l’Occident confronté à un nouvel ordre monétaire mondial ?

Un échec en Ukraine pourrait bien signifier la désintégration de l’UE et de l’OTAN, écrit Alastair Crooke. Parfois, les changements révolutionnaires s’insinuent furtivement dans nos vies ; nous ne prenons conscience de la bifurcation majeure que lorsque nous la remarquons, dans le rétroviseur. C’est particulièrement vrai lorsque ceux qui ont été les premiers à appuyer sur la gâchette n’ont pas pleinement conscience – par eux-mêmes – ce qu’ils ont fait.

États-Unis/Russie : l’Histoire ne se répète jamais, mais bégaie tout le temps

Au début des années 1960, au plus fort de la première guerre froide entre l’Amérique et l’Union soviétique, mon ancienne arme, l’armée de l’air, a cherché à construire 10 000 missiles nucléaires terrestres. Ces missiles étaient destinés à renforcer les centaines de bombardiers nucléaires que l’armée possédait déjà, tels les B-52 présentés de manière si mémorable dans le film Dr Strangelove.

La Stratégie de Poutine : Échec et mat en Ukraine

Rétrospectivement, l’exigence russe d’une réponse écrite était un piège, que ni les États-Unis ni l’OTAN ne reconnaissent encore, écrit Scott Ritter. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Ukraine : une Guerre dont seules l’Amérique et la Grande-Bretagne ont envie

Le désaccord entre les présidents américain et ukrainien et la prudence de l’Allemagne et de la France semblent indiquer que seuls les États-Unis et le Royaume-Uni souhaitent une guerre avec la Russie, rapporte Joe Lauria. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Expansion de l’OTAN : ce que Eltsine a entendu

Le président russe a été amené à croire que le Partenariat pour la paix était une alternative à l’expansion de l’OTAN. Des documents montrent l’opposition précoce de la Russie au « néo-endiguement » ; davantage de garanties américaines à la Russie : « l’inclusion et non l’exclusion » dans les nouvelles structures européennes de sécurité.

Ukraine : Interviewer Victoria Nuland ou comment ne rien comprendre à la crise

La télévision américaine a invité la pire personne qui soit pour aider les Américains à (ne rien) comprendre à la crise en Ukraine. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Ukraine : 2022 ou l’année d’un conflit majeur entre puissances ?

La Russie et l’Europe doivent réfléchir à la perspective réelle de transformer leur continent en un champ de confrontation militaire comme celui qui existait au plus fort de la Guerre froide, écrit Scott Ritter. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Sur l’Ukraine et la Chine, l’Union européenne est un laquais atlantiste et irresponsable

Comment diable l’UE s’est-elle mise dans un tel pétrin stratégique ? La réponse franche est que nous sommes des laquais atlantistes et irréfléchis, écrit Alastair Crooke. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Poutine fixe une nouvelle ligne rouge à l’expansion de l’OTAN

Depuis qu’elle s’est engagée à ne pas étendre ses activités ne serait-ce que d' »un pouce » au delà de l’Allemagne, l’alliance se retrouve 1000 kilomètres plus près de la Russie. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Pourquoi la Russie s’éloigne de l’OTAN et de l’Union européenne

L’OTAN ne ressent pas le besoin de céder. Elle ne se sent pas non plus dans l’obligation morale ou politique de le faire. La Russie, en revanche, n’est plus la Russie des années 1990, déclare Paul Robinson dans une interview accordée à Strategic Culture Foundation. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Archive : Qui a décidé que Kadhafi devait partir ?

Kadhafi est donc mort et l’OTAN a mené une guerre en Afrique du Nord pour la première fois depuis que le FLN a vaincu la France en 1962. Le seul et unique « État des masses » [néologisme arabe qui est la traduction de Jamahiriya, NdT] du monde arabe, la Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste, a mal fini.

Quand l’ingérence humanitaire mène à des crimes contre l’humanité

Un nouveau rapport révèle que les atrocités sont monnaie courante en Libye en raison de la guerre civile qui a éclaté à la suite du changement de régime mené par les États-Unis. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Asie centrale : Les États-Unis souhaitent l’aide de la Russie pour contenir les talibans

Malgré des années de politique et de rhétorique visant à faire des reproches à Moscou, Washington a désormais besoin d’aide pour contenir les talibans. Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises

Sommet de l’OTAN : de la cyberguerre à la guerre classique ? – par Eric Juillot

Il fallait enterrer les années Trump, surmonter les foucades d’Erdogan, évacuer le constat macronien d’une mort cérébrale… L’alliance transatlantique, abîmée par ses dissensions internes depuis plusieurs années, souhaitait manifester clairement l’entente retrouvée de tous ses membres. Rien de mieux, à cet effet, que de se laisser bercer par la douce quiétude de propos convenus. Si ceux-ci abondent dans le communiqué final, une annonce s’y trouve également qui n’est pas sans susciter quelques inquiétudes.

L’OTAN étend son théâtre d’opérations avec la Chine en ligne de mire

Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises Ann Wright affirme qu’une nouvelle proposition de feuille de route reflète une expansion alarmante au-delà de l’Europe et de la Russie, la zone traditionnelle d’opérations et de préoccupations de l’alliance.

Projet OTAN 2030 : « Il faut stopper ce train fou avant qu’il ne soit trop tard ! »

Source :

Dans une lettre ouverte à Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN, plusieurs haut gradés de l’Armée regroupés au sein du Cercle de Réflexion Interarmées s’insurgent contre le projet OTAN 2030 qui affaiblit la souveraineté de la France selon eux. Nous la reproduisons ici.

Pour « avoir sapé la foi en l’OTAN », Twitter décide de fermer des dizaines de comptes

Source : Twitter a annoncé qu’il avait récemment suspendu des dizaines de comptes pour avoir miné la confiance en l’OTAN. Cette mesure fait partie d’une purge plus large de près de 400 comptes Twitter soupçonnés d’avoir des « liens avec la Russie, l’Arménie et l’Iran », des acteurs étatiques qui se sont avérés avoir « enfreint ses politiques de manoeuvre des plateformes », selon Reuters.

« OTAN 2030 » : Un rapport dénonce l’essor de la Chine comme un important défi pour l’Alliance atlantique

Source : Traduit par les lecteurs du site Les-Crises L’OTAN doit réfléchir davantage à la manière de gérer la Chine et son essor militaire, même si la Russie restera son principal adversaire au cours de cette décennie, selon un rapport qui sera publié mardi sur la réforme de l’Alliance atlantique.

2009 : Le retour dans l’OTAN d’une France abaissée – par Eric Juillot

Nicolas Sarkozy a trop lu Samuel Huntington" name="_ednref1">[1]. C’est du moins l’impression que donne la formule qu’il emploie, le 11 mars 2009, pour exprimer le sens profond du retour plein et entier de la France dans l’OTAN décidé par lui : « Je n’ai pas peur de dire que nos alliés et nos amis, c’est d’abord la famille occidentale" name="_ednref2">[2] ».

De Gaulle et l’OTAN, 1966 : L’épiphanie de la France Libre – par Eric Juillot

« La France se propose de recouvrer sur son territoire l’entier exercice de sa souveraineté, actuellement entamé par la présence permanente d’éléments militaires alliés ou par l’utilisation qui est faite de son ciel, de cesser sa participation aux commandements intégrés et de ne plus mettre de forces à disposition de l’OTAN" name="_ednref1">[1]. »

L’Alliance Atlantique et la Sécurité Européenne dans les années 1990

;East-West&; relations" src="https://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2015/03/141218a-001-1024x682.jpg" alt="" width="580" /> Photo de groupe du sommet de l’OTAN 1990

OTAN : « Defender 2020 » est une « provocation irresponsable » pour le Cercle de réflexion interarmées

Source : Dans une tribune, une dizaine de militaires de haut rang ayant quitté le service et regroupés au sein du Cercle de réflexion interarmées, s’inquiètent de la participation de la France au prochain exercice militaire de l’OTAN.