paix

Jérusalem, je t’aime.

Plus de père, plus de mère, et depuis hier, l'orpheline de la Palestine n'a plus le droit de mettre le pied sur ses terres...Il ne lui reste plus qu'un seul repère: Dieu...parce qu'elle n'a même plus d'yeux pour pleurer ses frères...les assassinés, les damnés, les emprisonnés. Elle sait enfin ce que c'est qu'un calvaire.

Une Algérienne pas ZEN

  C'est un comble, tu me reproches de ne pas vouloir de ton vivre ensemble? Français, Françaises, vous nous en voulez de ne pas vouloir ce que vous ne voulez pas : le partage.

Le sémite et l’antisémite

C'est l'histoire écrite de deux chatons hypocrites Qui ont été condamnés à une mort subite Pour avoir fait de la haine de l'autre, leur passion favorite Et de la fausseté, leur ordre de mérite.   Le premier est sémite, le second antisémite. Qui est qui? À cette question, ils n'ont jamais donné suite. L'un est peut être israélite L'autre, peut être ismaélite Leur secret est trop bien gardé, aucune fuite

L’islam radical

J'ai rencontré un vrai théologien... russe et musulman... J'en ai profité pour aborder avec lui le sujet le plus controversé de l'actualité; celui qui tourne autour de l'islam radical. La fête du sacrifice était tout indiquée pour se poser ce genre de question. - qu'est-ce qui distingue le bon du mauvais musulman ? Le professeur m'a ri au nez, parce que la question est pour lui sans objet. La seule distinction qui retient l'attention, me dit-il, c'est celle que l'on peut faire entre musulmans et non-musulmans.

Les méthodes de l’Empire

Exemples du Guatemala, du Nicaragua et du Salvador

Les USA sont le plus gros consommateur des mots « liberté » et « démocratie ». C’est sans doute pourquoi il ne leur en reste plus pour les exporter avec le mode opératoire ad hoc. Les peuples doivent se contenter de l’importation (imposée) d’ersatz couleur rouge sang.

Pour en finir avec notre diktacratie

Quelques compagnons dissidents, aux idéaux malgré tout bien distincts, aiment à stigmatiser nos aspirations politiques originales en n’hésitant plus à railler notre « démocratite » aigüe. Une maladie émergeant en Grèce à l’ère de Périclès et trouvant son acmé quelques siècles plus tard, sur une terre d’anciens esclaves, dans les Russies oubliées.

Marche en capitale diktacratienne

Paris, maintenant que t’as étalé ton indignation, comptes-tu enfin te réveiller ? T’affranchir ? Terrifié, tu t’es rassemblé massivement jusqu’à te proclamer nombril du monde. Victime occasionnelle, tu as rayonné tel un martyr suprême. De manière pornographique. Comment ta chorale internationale a pu dissoner de la sorte ? Face à l’arrogance de ton show, ô combien a-t-il fallu être licencieux pour avoir eu envie de vomir ! Quoique&;

Les appâts de la servitude

A l’heure où le salariat englobe une majorité de la population, il n’est plus question de concevoir une autorité par la force mais plutôt d’élaborer les outils les plus efficaces pour obtenir le meilleur consentement possible d’un peuple qui, s’il était uni et éclairé, pourrait renverser n’importe quel pouvoir. Il s’agit de forger les consciences de façon mécanique et inconsciente pour qu’elles s’en remettent aux puissants qui organiseront ainsi les désirs et la vie de chacun.

Gilad Atzmon :: Made it to the Wall Street Journal

Dershowitz was quoted saying "If that same orchestra invited David Duke to play saxophone, it would never have happened." As usual I have to correct the compulsive liar Dershowitz. At the NYC Friends Meeting House, I wasn’t just playing saxophone. The Meeting House Orchestra was playing my music. They decided to play my music because of its harmonious and peaceful message. They played my music because my art is an attempt to cross the divide created by Zionists like Dershowitz. As far as I am aware, David Duke is not a saxophonist.