phtographie

Porc-trait

Tu pollues l'air que l'on respire Tu inspires le pur, tu expires l'impur Tu pompes l'oxygène et tu craches de l'hydrogène Avec toi l'atmosphère est toujours malsaine. C'est... irrespirable! Parce que tu passes ton temps à mentir Et tu mens comme tu respires De mal en pis et ça empire Le bien que tu avales Le mal que tu déballes et qui provient de l'intérieur de toi, De ton être viscéral Tout en toi est mauvais Le vrai comme l'ivraie Non, tu n'es pas fou, ni fêlé mais souillé par le péché On dirait que Dieu t'a tout retiré Excepté la vie... ou ce qu'il en reste