Proche Orient

AU SERVICE SECRET DE SA MAJESTÉ

Je ne vais pas nommer les acteurs du drame que je m'en vais aborder mais juste les désigner avec trois lettres de l'alphabet : X.Y.Z. pour que votre imagination puisse les identifier. Question de droit : la Loi c'est la Loi... même si les faits sont réels, tant que je ne dispose pas de preuve matérielle, je ne peux prétendre qu'à un scénario imaginaire.

TRUMP a allumé le feu !

TRUMPISTES, REPENTEZ-VOUS ! Et je vous épargne le pire en parlant de repentir. Parce qu'avec la langue bien pendue de l'homme le plus tordu de la planète, il ne vous reste plus qu'à vous pendre ou à vous rendre à l'évidence, à reprendre conscience que l'élu de votre cœur est bête à manger du foin! Le gros bêta qui vous rappelle la bête humaine dépourvue de jugement et de sentiment. Il peine et fait de la peine...

TOP SECRET

Pour prendre le pouvoir, il faut deux choses : Convaincre la cité ou vaincre l'adversité. Pour exercer le pouvoir, il faut deux choses : Soumettre les forces en présence ou s'y soumettre. Pour garder le pouvoir, il faut deux choses : Transgresser ou changer les règles du jeu. AUTREMENT DIT : Pour prendre le pouvoir, il faut avoir non seulement un bon programme pour convaincre, mais surtout un sens du drame pour vaincre. Pour exercer le pouvoir,

Procès d’un juif français

"Bonjour, Sabeh ennour comme on dit en arabe Je suis juif mais je ne sais plus ce que ça veut dire ! Je vous suis, je vous lis et je partage les soucis que vous cause l'impérialisme mais je reste perplexe devant certains de vos plaidoyers... lorsque vous défendez l'arabe comme langue, l'islam comme religion, la Palestine comme nation... notamment... je m'y perds. La quasi totalité des mercenaires de l'impérialisme se réclame de l'islam, alors comment pouvez-vous voir quoi que ce soit de révolutionnaire la dedans.

L’art du politiquement stérile

Je les entends toujours autant pavoiser tous ces bouffons, qu’on appelle artistes, fiers de choquer le bourgeois. Quand il y a choc il y a rencontre : il s’agit de heurter l’esthète et par conséquent de le convier à regarder, écouter, toucher, s’interroger même. Sachant qu’il est le seul éduqué à une telle contemplation il est potentiellement le seul à pouvoir, du même coup, la financer.