productrice

CRITIQUE DE LA RAISON JAUNE #GiletsJaunes

Je suis mise à la porte de chez moi, parce que je n'ai plus de quoi me payer un toit. C'est sévère d'être rattrapée par ses retards de loyers en plein hiver! Et je ne m'apitoie même pas sur mon sort en bravant le froid.

Dans la peau d’un gilet jaune

Quelle est la part de raison dans ce marasme? Quelle est la part de passion dans ce sarcasme? Qui fait le vide, qui fait le plein à travers les spasmes des gilets jaunes ? Nul ne saurait le dire, sans se dédire ou se contredire. Parce que le rationnel et l'irrationnel sont tellement emmêlés que plus personne ne peut s'en mêler, parier sur leur succès ou leur insuccès.   Les exaspérés ne veulent ni coopérer, ni être récupérés... Ils en veulent au système au point de ne plus savoir ce qu'ils veulent. Leur motif ne coïncide plus avec leur mobile.

Pour une transition EGO-LOGIQUE

Ô mon Dieu, on dirait que tu ne sais rien faire de tes deux yeux. Il ne suffit pas d'avoir sa tête sur les épaules pour sauver la planète... il faut commencer par se sauver de soi, de renoncer à son ego en gilet jaune ou en gilet vert pour cesser de voir les choses à l'envers...

La Révolution Jaune

Si vile, si incivile... la guerre dite civile provoquée par le péril noir des gilets jaunes, des gens indociles avec lesquels il n'y a point de deal possible. Parce que leur mal est indélébile. Les gilets jaunes ne sont visibles que pour rendre toute espèce de récupération risible et toute allégeance nuisible.

Des gilets jaunes aux foulard rouges

Avec la crise de la représentation, plus personne ne représente personne. C'est à chacun désormais de changer la donne. Non pour prendre, mais pour rendre la vie bonne... plus vivante, plus vivable, plus conviviale.  

Je suis gilet jaune

Soyez vous-même. Le même et jamais le même. Étonnez-vous vous-mêmes. Ne soyez surpris que par la prise que vous avez sur vous-même. Soyez toujours autre, ne faites pas comme les autres. Ne cherchez pas à donner de leçon, ni à en recevoir. N'ayez pas peur d'être déçu ni peur de décevoir.

RÉSERVOIR-DOGS

Dépenser plus pour dépenser moins… C’est censé nous faire faire un bond désespéré hors du temps, hors de la matière, hors de nous-mêmes. Il n’y a pas d’autre solution pour résoudre notre problème écologique et économique en même temps. Pour ne pas perdre sa maison, il ne faut pas perdre sa raison…

Les schizos-sociaux

Nous sommes divisés sur tous les sujets. Nous sommes les auteurs de nos propres divisions. Nous sommes des diviseurs et des divisés qui ne se rencontrent jamais. Et cette schizophrénie est visible et divisible à l’infini sur les réseaux sociaux.

LE PREMIER MUSULMAN

Avant Abraham, on ne savait pas ce que c’était qu’un drame intérieur. La conscience malheureuse n’avait pas conscience d’être malheureuse. Les cœurs battaient sans savoir pourquoi ils battaient. Nul n’avait encore entendu parler de Dieu. On se contentait de brûler à petit feu en sondant l’état des lieux sans se soucier des cieux.

Le piège de l’antisémitisme

  Nous savons tous, à peu près, ce que c'est que l'antisémitisme. Nous savons aussi qu'il va encore plus loin que l'antijudaïsme. Et nous savons surtout que nous avons de plus en plus tendance à l'assimiler à l'antisionisme... peut-être pour justifier l'injustifiable haine du juif.

M…

 

M...

Si je dis que j’ai plus d’une raison de t’aimer, ce ne serait pas raisonnable. Si je dis que je n’en ai aucune, ce ne serait pas aimable. Parce qu’en vérité, je n’en ai qu’une… une et une seule raison de t’aimer. Et pas n’importe laquelle. Je dirais que c’est celle qui laisse des séquelles…

Qu’est-ce qu’un chef ?

Qu'est ce qu'un chef ? Ce n'est pas celui qui est aux commandes Mais celui qui commande même s'il n'est pas aux commandes. En substance, c'est celui dont l'offre excède votre demande. Celui qui se distingue de la bande Et auprès duquel, toute vision du monde, devient plus grande Ce n'est pas celui qui vous caresse, ni celui qui vous gronde Mais celui dont l'existence, vous interpelle, vous interroge ou vous sonde Et sous l'ordre duquel, la Terre apparaît plus ronde.   Qu'est ce qu'un chef ?

La République, c’est moi !

J'emprunte ce coup de colère à Mélenchon pour en faire un cours, un cours de chant, un cours de chant républicain, pour apprendre à tous les démocrates qui lui sont tombés dessus, à bien nouer leur cravate au lieu de passer leur temps à cirer les savates.

Les ombres du 17 Novembre

  Elle n'en peut plus... d'être saignée à blanc par des rois fainéants qui lui font payer ses courbes d'ajustement ou l'insuffisance de leur mode de gouvernement. Comme si on ne pouvait être dans l'axe, sans devoir rajouter une taxe à une autre taxe!

Ma précarité

J'y arrive pas... j'y arrive plus... je ne sais même pas si j'ai le désir d'y arriver... à gagner ma vie, à nourrir ma famille, à rentabiliser ce que je suis... Ma plume n'est pas exportable... et la table de ma loi n'est pas rentable. Comment dire.... que je suis à bout... Comme tous ceux qui s'efforcent à joindre les deux bouts.

Stop à Israël

Un palestinien m'a écrit avant hier... mais il est mort hier... Et celui qui m'a écrit hier, il est mort aujourd'hui... et celui qui m'a écrit aujourd'hui... va mourir demain... Il s'adressait à moi en tant que française et voilà ce qu'il me confessait :  

Tunisie : la RUMEUR en personne

C'est la rumeur qui rend la Tunisie de bonne ou de mauvaise humeur. Rumeur qui dit comment le pays se porte et toutes les contradictions qu'il supporte. L'essence de la rumeur en Tunisie est sans plomb, elle ne tue pas mais dit comment on s'y entretue.

Tous camés, tous cramés !

Augmenter la dose, rapprocher les prises... Jusqu'à l'extinction de l'âme... C'est mon drame. La dose de nicotine, la dose d'alcool, la dose d'opium...ça m'épate, ça m'éclate...cette vie qui se déchire, qui renonce au meilleur et se prononce pour le pire.

Pittsburgh : le furoncle d’Amérique

Le mal a du génie. Il est malin quand il réussit à faire passer un mal pour un bien... au point qu'on en parle comme d'un malin génie. Il s'agit du plus petit comme du plus grand commun diviseur. Au diable le diable comme se disent tous les esprits en équilibre instable lorsqu'ils sont confrontés à un sort peu enviable.

La Charia expliquée à un ingrat

La charia n'est ni la peste, ni le choléra, ce n'est pas une maladie, mais un paradis ici-bas... ou plutôt un cheminement intelligent vers le paradis que tu peux entrevoir déjà ici-bas. La charia est comme on dit : une Loi qui ouvre la voie au plus humble des serviteurs, comme au plus superbe des rois.

Du capitalisme à l’islamisme

Pour qu'il y ait plus de lits dans les hôpitaux, plus de beurre dans les frigos, plus d'écoles pour nourrir les cerveaux... en deux mots : plus de boulots et moins de gens au bout du rouleau ... il faut de la CROISSANCE. C'est la sentence qui offense tous ceux qui ont des lacunes en économie. Et à juste titre parce que l'économie n'est pas une science mais un état de conscience.

Les doigts de l’homme et du chitoyen

Le doigt d'honneur est en même temps le doigt du déshonneur. Cette photo a suffi pour représenter l'honneur perdu d'un Président. Jupiter à terre. Au secours Junon, sa vieille jument qui a toujours endossé ses tourments! Lookez! Je n'ai pas dit likez... lookez bien la photo et vous verrez le râteau.

Du bruit pour la PALESTINE !

Quand un bruit ne fait plus de bruit... Ça peut signifier que quelque chose a été détruit comme l'innocence ou l'espérance... On n'y croit plus, d'où ce faux silence au sujet de la PALESTINE... qui se réduit au fur et à mesure à une part incongrue.

Français, cessez de vous plaindre !

Tout être qui vous manque de respect s'apparente à "l'écume insultant le rocher"... selon le mot d'Hugo. Constat d'huissier : nous sommes tantôt assaillants, tantôt assaillis... Aucun personnage n'est à l'abri de l'ouvrage du temps et des méchants.

Nick Conrad et Zemmour Éric

Il est interdit de le citer mais ma liberté a du mal avec ce genre de cécité... qui assimile l'adversité à la diversité... Il s'agit, vous l'avez compris de ce rappeur qui s'exprime comme un délinquant soit disant pour dénoncer la déliquescence de sa mère : la France. Non, il ne s'appelle pas Nick ta mère mais Nick Conrad... le bad boy.

J’ai cassé ma montre !

Ce n'est pas et même si ce fut le cas, ce n'est plus le même temps. Le temps change. Il est changement. Sinon il ne serait plus ce qu'il est : Dérangement permanent. Flux et reflux perpétuel.   Il  passe et ne cesse de passer et nous le rappelle à chaque passage. On en voit les traces sur nos visages.

Mariage à la Tunisienne

Lors de mon séjour en Tunisie, j'ai longuement appris sur la difficulté à réconcilier hier et aujourd'hui... être moderne sans abandonner la tradition pour ne pas avoir le moral en berne. Puiser dans le passé sans froisser l'avenir. S'ouvrir en s'abritant derrière le meilleur pour éviter le pire. Là-bas la religion est un fruit qui rend ivre : themra et khamra.

Lécher, Lâcher, Lyncher (Syrie Iran, Russie)

Lécher, lâcher, lyncher : trois verbes réguliers pour décrire un comportement que l'on juge irrégulier, celui de notre attrait pour la régression ou l'agression, qui nous fait parfois regretter notre propre portrait.

Que faire quand on a un cancer ?

Même si tu es faible, il y a dans ta faiblesse, une petite part de noblesse. Même si tu es battue, ne sois pas pour autant abattue et fais preuve de sagesse en te disant : Je tombe, mais je me redresse... Avec délicatesse. Tu ne l'as peut-être pas encore perçue, mais il y a toujours une issue. Plus que jamais. Et même si on te dit : Tu es faite comme un rat, il ne te reste plus que le combat ou la fuite, n'en crois pas un traitre mot et raconte toi l'histoire autrement, de sorte que ton imagination vole au secours de ton entendement.

RESTE HUMBLE !

Quelqu'un m'a écrit deux mots... peut-être parce que je ne fais plus semblant de jouer un jeu: "Reste humble"! C'est entré par une oreille, mais ce n'est pas sorti par l'autre. Je me suis sentie visé comme personne. Pour le dire en toute clarté, cette piqûre de rappel, rappel de l'humilité, a quelque chose d'humiliant, d'affligeant pour mon amour propre. Cercueil pour mon orgueil. "Reste humble", c'est le conseil adressé à la noisette par l'écureuil pour lui signifier qu'elle sera croquée avant qu'elle n'ait eu le temps de franchir le seuil de sa conscience endormie.

Ne change pas ton prénom !

Il s'appelle Mohamed. Sa vie, c'est son œuvre; son œuvre, c'est sa vie. Il signifie la grâce à laquelle Dieu a rendu grâce. Prière qui se contente de prier sans pensée de derrière... Ses yeux n'ont jamais cru bon de distinguer entre la cité des hommes et la cité de Dieu. Et ses vœux sont accessibles même à ceux qui ne sont guère pieux.

Le chionisme de Zemmour et de toute la basse-cour

Quelle différence y a-t-il entre un chien et un chiot ? Ne me dites pas, ce que je sais déjà : à savoir que le chiot est la preuve vivante qu'un chien ne fait pas de chat. C'est l'évidence. Mais je dispose d'une toute autre réponse : à savoir que le chiot préfère le plus souvent, son protecteur à son géniteur... Loin d'être bête, le petit du chien ne perçoit d'autre être que son maître, et n'a d'autre envie que de s'y soumettre. Ce n'est pas son père qu'il cherche mais son repère. C'est une mécanique instinctive, animal, aromale.

Les Zemmourroïdes

La France a souffert et souffre encore de cette tumeur variqueuse qui se forme à l'anus et au rectum par la dilatation des veines... Elle a des zemmourroïdes. Elle a du mal à s'asseoir, du mal à rester debout, du mal à se mouvoir. Et beaucoup de mal à être pénétrée par des éléments étrangers.

Quel horizon pour l’Islam en France ?

Quel horizon pour l'islam en France ? On se posait la question. Ça y est. On ne se la pose plus. On a la réponse. En guise d'horizon, trois propositions sont désormais à l'étude.   a- renforcer l'apprentissage de l'arabe à l'école b- taxer les produits Hallal c- Créer une association pour le financement du culte musulman...   Cela s'adresse bien entendu à tous les incultes...

Je suis un animal domestique

J'ai appris à faire la vaisselle en me disant Que je dois pouvoir faire la vaisselle J'ai appris à faire la lessive en me disant Que je dois pouvoir faire la lessive J'ai appris à faire le ménage en me disant Que je dois pouvoir faire le ménage J'ai appris à faire la cuisine en me disant Que je dois pouvoir faire la cuisine J'ai appris  à faire de la philosophie en me disant

Footage de Gaule !

C'est son garde du corps qui va nous révéler que notre président a déjà perdu son âme et qu'il ne lui restait plus que son corps à sauver pour persévérer dans son être ou régner en maître.

Pourquoi j’ai tout raté ?

Quant je monte ou descend une pente...Il y a une raison apparente et une raison non apparente. Quand je cesse de jouer et que je commence à tricher... Il y a une raison affichée et une raison cachée. Les faits sont ainsi faits : ils ont une raison d'apparaître et une raison de disparaître...

QUI A PEUR POUR SES ENFANTS ?

L'enfant cesse d'être un enfant, le jour où il comprend que l'essentiel de ce qu'on lui raconte est cousu de fil blanc. Sentir qu'on lui ment est un sentiment à l'origine de tous ses tourments. Le désespoir de celui qui apprend du jour au lendemain qu'on lui raconte des histoires.

L’écologie ou l’école de la vie

Qu'avons-nous donc appris ? Qu'avons-nous donc compris ? Sinon que l'écologie n'existerait pas sans une logique d'école, qui repose sur un dogme et un seul, un axiome et un seul, qui fait office d'axiomatique et selon lequel : Nature et Ordre sont inextricablement liés... L'ordre n'est pas donné... il faut se le donner... sans discontinuer.

LE MIGRANT

  La veille, je n'ai rien eu Et je suppose que le lendemain, je n'aurais rien, non plus C'est aujourd'hui, le jour J... J'y crois... je l'ai cru. C'est ce que je me disais, c'est ce que je me suis dit... lorsque j'entendis frapper à la porte, ce dimanche après-midi. Le souci, c'est que je n'ai ni proches, ni voisins, ni amis

Polanski, Ramadan, Depardieu

Il y a quelque chose en nous... qui peut toujours mal tourner... Comment on l'appelle déjà ? La liberté... ce qui nous rend dignes et en même temps fragiles à souhait... Mauvais signe : c'est avec cette même liberté qu'on court le risque de se perdre, de se damner ou d'être condamné. Quelque chose en nous qui peut toujours basculer... du bon comme du mauvais côté.

Qui est mon Ami ?

  Heureux qu'ils ne soient pas si innombrables, ni nombreux, pas deux mais seulement un et un seul qui se voit à travers moi au point que je me vois à travers lui. Qui sait très précisément où, quand et comment allumer ou éteindre le feu qui nous anime et nous rend si intimes.

La rentrée Inch’Allah

Dans toute fête, il y a un avant goût de la défaite... Et on dirait que c'est inéluctable d'entendre siffler la fin de la récréation... de comprendre que c'est toujours le désenchantement qui prend le dessus sur le chant, sur l'enchantement...   Kundera disait que l'optimisme est l'opium du genre humain.

La prise de la pastille

 
J'ai choisi le 14 juillet pour prendre la pastille. Peut-être parce que je ne supporte plus ce pays qui vacille ou qui n'avance pas sans béquilles. Non, je ne pleure pas, je ris de nous voir partir en vrille... Je préfère encore les plus ternes lanternes aux faux soleils qui brillent de mille feux pour que l'on cesse de croire en Dieu.