Protagoras

Les mécréants

Les mécréants sont par définition infidèles et très souvent sans cervelle. Il leur manque et leur manquera toujours une dimension, celle du verbe être qui se situe hors du temps, hors de l'espace, hors d'eux-mêmes. Pour eux, Dieu n'a pas lieu d'être. Sans lui, ils vivent mieux. Sans sursis et sans souci. Ils croient qu'ils ne croient pas, ils ne croient pas qu'ils croient. Ils oscillent entre la bonne et la mauvaise Foi. Et ils ont l'impression que cette absence de Foi, rend plus fidèle à soi.

Quel est le livre le plus sulfureux de cette rentrée littéraire ?

Peut-on dire la vérité en démocratie ? Pourquoi personne ne se souvient de ce qu’il a fait le 29 septembre 2008 ? Qui de Sarko ou Hollande est le pire criminel de guerre ? Comment Chavez organisa-t-il une politique en faveur de son peuple ? Pourquoi nos élections présidentielles engendrent-elles toujours un bipartisme congénital ? Pourquoi être socialiste aujourd’hui ça n’est pas voter pour le candidat socialiste ?

La philosophie ennemie de la démocratie ?

Bravo aux récents bacheliers ! Bravo surtout à tous ceux qui ont su braver et ingurgiter la propagande du pernicieux Platon pour assurer la mention dans l’épreuve de philosophie. Mais le bac en poche, ils peuvent désormais s’informer sur les réelles ambitions du philosophe grec !