protectionnisme

Une ombre plane sur l’Europe : c’est l’ombre du nationalisme

Lors d’une récente conférence donnée devant un parterre des quelques seniors qui hantent encore les bancs des rares associations affiliées au parti communiste, Emmanuel Todd a affirmé, avec honnêteté et dans le cadre d’un discours sincère et plein d’humour, qu’il ne comprenait plus ce qu’il se passait en ce moment. Il a admis, très sereinement, que ses méthodes habituelles qui lui avaient valu dans le passé le statut d’augure ne lui permettaient ni de saisir certains phénomènes présents, ni donc d’entrevoir l’avenir.

La bourse ou la mort

En mai 2013, le meurtre d’un militaire à l’orée d’une banlieue de Londres, touchée par la misère sociale, provoqua des tensions raciales. Elles entraînèrent plusieurs quartiers au bord de la guerre civile. Ce fut le point d’orgue d’une situation conflictuelle larvée depuis une poignée de décennies entre d’un côté le petit peuple prolétaire blanc anglais et, de l’autre, le petit peuple prolétaire musulman d’origine indo-pakistanaise. La presse vendit ces évènements comme un « choc des civilisations ». Pathétique…