réseaux sociaux

Le témoignage d’une femme de ménage

La femme de ménage est une légende vivante de l'autre côté de la Méditerranée. Elle balaye, balaye, balaye devant chez elle, depuis qu'elle est née...

à l’encontre des mauvaises rencontres

Pour se vendre, ils font semblant, seulement semblant de tout entendre, de tout comprendre... sans jamais vouloir se rendre à l'évidence.

Qui est devant ? Qui est derrière ?

 
Je suis sous la tente du Marhoum Moamar Ghadaffi. Je sens que son âme rôde quelque part à Paris. Sans doute tient-il à assister au procès de Sarkozy ou au décès de son parti. Allez savoir ! Non ! N'y allez surtout pas!   Êtes-vous bien installé devant votre écran d'ordinateur ?

Pour ne pas perdre le fil !

  Il y a des choses inexpliquées qui ne nous simplifient pas la vie, mais ne font que la compliquer. Il y a des choses inexplicables et qui nous rendent parfois la vie invivable et d'une impuissance remarquable. Mais il y a surtout des explications qui nous font faire de l'esprit et qui nous maintiennent en vie.

Manifeste contre le mimétisme !

  Et si on cessait d'être paranos, schizos, rigolos sur les réseaux sociaux? Paranos en croyant mériter le gros lot ou être les seuls à avoir du mal à sortir la tête de l'eau. Schizos comme des moutons qui bêlent, et dont l'écho leur fait croire à un monde parallèle.

L’homme n’a pas marché sur la lune !

Les médias vous racontent des histoires. C’est fort possible. C’est plus que réel. C’est sans doute nécessaire. On a beau le savoir, on ne viendra jamais à bout de ce désespoir. Sous prétexte que le vrai n’est ni tout blanc, ni tout noir, on nous ment. On nous refait l’histoire… Le faux et l’usage du faux n’est pas une occurrence parmi d’autres mais leur mode d’existence. Leur volonté de puissance. Et si ce mal est récurent c’est bien à cause de la concurrence.

Les schizos-sociaux

Nous sommes divisés sur tous les sujets. Nous sommes les auteurs de nos propres divisions. Nous sommes des diviseurs et des divisés qui ne se rencontrent jamais. Et cette schizophrénie est visible et divisible à l’infini sur les réseaux sociaux.

CONSUME !

Une étude récente sur Facebook a fait des révélations intéressantes : - il paraît qu'au bout de 10 like, votre ordinateur vous connaît plus que votre collègue. - il paraît qu'au bout de 100 like, votre ordinateur vous connaît plus que votre frère ou votre sœur. - il paraît qu'au bout de 170 like,  votre ordinateur vous connaît plus que votre conjoint - il paraît qu'au bout de 1000 like,

MAI SANS TWEET

Ah ah ah !!! Je ris même si je n'ai pas envie de rire... c'est la vie qui me fait rire... En mai 68 les jeunes rêvaient de jouir sans entraves... En mai 2018, ils cherchent des entraves pour se réjouir... il n'y a presque plus de murs à détruire... ils ont même perdu les plans de la maison à construire.

De Mennel à l’ange Gabriel

Si j'étais Mennel, j'adresserais ce courriel à l'ange Gabriel : Je suis Mennel: the noise qui a eu la mauvaise idée de se produire dans the Voice et d'être reçue à l'unanimité par le jury. Les concierges de tout le pays ont fouillé de fond en comble dans mon grenier et exhumé quelques tweet de mon passé pour me passer au crible de leurs mauvaises consciences.

Le syndrome Mennel : J’accuse

Mesdames Messieurs... je retire mon voile... pas la peine de l'avoir dans les cheveux puisque je vois que vous l'avez sur les yeux!   J'accuse Certains élus, certains électeurs De solder ou d'invalider nos valeurs De saper les fondements de notre république En subordonnant l'éthique à leur politique   J'accuse Certains élus, certains électeurs De réserver la liberté à ceux qui en ont les moyens

Mennel ou le temps des querelles

Hier, l'arabe n'avait pas le droit de l'ouvrir. Il avait un devoir de réserve vis à vis du pays qui l'a accueilli et auquel il devait sa survie. Il fermait sa gueule et balayait sans lever les yeux parce qu'il n'était pas chez lui... on parlait alors d'aliénation économique.

FAKE FAKE FAKE

La mauvaise Foi a présenté son nouveau projet de Loi : Interdire les fake news. C'est la plus fake des news. Le nec plus ultra du foutage de gueule. Le comble de la mauvaise Foi.   Il y a même une chaine qui ne manque pas d'humour en prétendant démêler  le vrai de l'info. C'est ce qu'on appelle : être trahi par sa propre réclame.

La police de la pensée

Je porte l'uniforme Pour vous représenter la police de la pensée qui sévit sur les réseaux sociaux Elle sait qui vous êtes. Mais est-ce que vous savez qui elle est ? Elle lit dans vos pensées, et ne retient que celles qui lui semblent compatibles ou comestibles. Deux mots d'ordre pour exercer cette invincible censure : L'uniformité et la conformité... être un ou être commun.

La pensée inique

On dirait que leur pensée est produite par la même usine et dispose de la même vitrine. On dirait que ça pense en eux sans qu'ils y pensent. Comme s'il y avait un inconscient collectif qui opère par en-dessous ou par derrière. Une matrice... une force motrice. Un vice.

#HASHTAG

Le hashtag est un mot clé qui permet d'ouvrir des portes ouvertes... portes d'un grand palais... le palais de la découverte... on se bouscule pour y accéder, dans l'espoir d'un gain ou dans la crainte d'une perte... perte d'un lien avec un monde qui va à sa perte.

Les liaisons dangereuses

 
Attache-moi ! dit l'un Détache-moi ! Dit l'autre L'un cherchant à nouer, l'autre à dénouer des liens. Couper ou ne pas couper le cordon ? Telle est la question ! Le cordon ombilical qui relie l'enfant à sa maman... le cordon sentimental qui relie l'aimée à son amant... ou le cordon légal qui relie le citoyen à sa cité... Il est, je crois, inutile de faire remarquer que : SANS LIEN, IL N'Y A RIEN...

NETTOYAGE

Pour préserver le look de votre page Facebook Il faut empêcher les dérapages... Et sanctionner tous les défauts ou les excès de langage Un clic suffit pour relever ce défi : Bannir... tout ce que vous n'êtes pas disposé à bénir. Un clic au lieu d'une claque ou d'un couac Car on ne gère bien que ce qu'on digère bien. Un geste suffit pour que l'échange ne soit plus indigeste : supprimer tout ce qui est susceptible de vous déprimer.   Trois choses à réprimer en toutes circonstances : - le manque de respect - l'excès de familiarité - la vanité de celui qui vous en veut ou vous envie  

Les 3 calamités du PSG

Nous venons d'assister au pire match de l'année Avec le pire joueur, le pire entraineur et le pire supporteur Pour nous confirmer à la veille de la confrontation PSG-Chelsea Qu'un malheur ne vient jamais seul, mais toujours accompagné par sa sœur jumelle : l'erreur. --> On ne peut pas faire pire comme joueur que Serge Aurier pour montrer jusqu'à quel point le PSG n'a pas, n'a jamais eu d'esprit d'équipe. Qu'on n'y joue pas seulement pour soi, mais contre les autres même s'ils font partie de la même compagnie financière que soi. Comme s'il fallait nous rappeler

Patriot Tact

Question : quel enseignement pouvez-vous tirer de l'amplification du renseignement? Rien, sinon que l'État va se renseigner sur vous. Il va en savoir un peu, beaucoup sur votre vie personnelle et professionnelle. Combien vous chaussez, quelle est la couleur de vos chaussettes, si elles sont sèches ou archi-sèches et si vous avez eu le malheur de dire du mal de l'archiduchesse. Trêve d'amabilités, la traçabilité est de rigueur pour des raisons évidentes de sécurité.

Internet pour analphabètes

Internet pour analphabètes Cette boite d'allumettes, c'est internet... qui veut faire l'ange, fait l'alphabète ! A vous aime aujourd'hui. Mais demain ne vous aimera plus parce qu'à l'instar de tous les allumés, il a le feu au cul! B vous brise le cœur parce qu'on a brisé le sien. Il n'est pas heureux et fera tout pour que vous ne soyez pas à la bonne heure. C vous cherche parce qu'il ne se trouve pas. S'il vous perd, il se perdra et s'il vous trouve, vous vous perdrez.

Manipulation des réseaux sociaux par le Pentagone

Comment les réseaux sociaux, et Facebook en particulier, manipulent les utilisateurs pour le compte du gouvernement Étasunien. The post appeared first on .

Homo-consommatus

Le projet est désormais accompli. Nous assistons à la naissance d’une espèce nouvelle, l’avènement de l’homme post-contemporain, j’ai nommé l’homo-consommatus.