Révolution Française

La représentation est une imposture !

Ca fait quatre ans qu’on tente d’expliquer, de démontrer en quoi l’élection alimente notre servitude politique. « Pas de substitut au pouvoir du peuple » ; « la représentation est une imposture » ; « au pire nos élus sont corrompus, au mieux à vendre » ; quel banquier s’est plaint du suffrage universel ? ». Quatre ans qu’on a beau faire, il n’empêche la mascarade persiste. Notre diktacratie s’en porte même à merveille.

Conquérir la démocratie

Quelle odieuse symphonie que cette partition où seuls les vainqueurs se font entendre en imposant leurs lois ! Et pourtant la majorité semble s’en satisfaire puisqu’elle y danse avec entrain en reprochant aux insoumis de fuir vers une liberté quelque peu vaine. Paradoxe de nos diktacraties libérales : celui cherchant à s’émanciper sera nécessairement perdant. Autrement dit si tu veux « bien » vivre, accepte ta servitude et arrête de te plaindre !

Le génocide vendéen, une imposture ? Philippe Landeux répond à ses détracteurs

La publication de la vidéo de Philippe Landeux sur la guerre de Vendée (1793-1795) ont fait réagir nombre de nos lecteurs… Voici la réponse à ces critiques. Le débat continue… Je ne vais pas répondre en détail à toutes les inepties que je lis ici ou là de la part de gens qui parfois n’ont

Sur le devoir d’insurrection

La faction qui domine au sein de la convention, intimement liée aux généraux conspirateurs, cette faction continuera de dominer. Le plan d’égorger les patriotes ne sera pas abandonné. Tous les moyens de corruption et toute l’influence que donnent les richesses de la république sont entre les mains de la faction.

Mort de Robespierre, 220 ans, déjà !

Voilà 220 ans, le 10 thermidor 1794, que Maximilien Robespierre, l'Incorruptible, fut exécuté sans procès avec ses soutiens, mettant un point final à la Révolution. L'occasion pour nous de publier son dernier discours, prononcé la veille à la Convention, afin de mieux faire connaître l'homme, régulièrement conspué et diffamé afin de diaboliser son esprit révolutionnaire.