radicalisation

RÉALISE-TOI !

L’un dit : fais ta valise et songe à l’au-delà. L’autre le contredit en disant : défais ta valise. Tout se passe ici-bas.   Et plus personne ne sait s’il doit la fermer ou ouvrir le débat. Sur le temps qui s’en va de bas en haut et de haut en bas. Avec l’impression que plus rien ne va ! En vrai : ce n’est pas la joie… ce n’est plus la joie. Et on réalise qu’on ne peut se réaliser que si l’on se radicalise.

Le troquet ou la Mosquée ?

L'arabe a élu domicile dans l'un des quartiers perdus de la République. C'est ce qui explique pourquoi il ne sait souvent pas où il habite. Et chaque jour, on lui rappelle qu'il n'y a pas d'abri pour les débris d'un pays qui n'a jamais voulu de lui...

Psychanalyse d’une musulmane

C'est moi ça ? Ou c'est mon surmoi ?  Qu'est-ce que vous cherchez à percer ? Les mouvements de mon âme ? Si elle est révisée ou non ? Radicalisée ou pas ? Si je suis un danger pour moi-même et surtout pour les autres ? Hisse-l'âme...dram-dram...Piquez, piquez cette dame... pour qu'elle abdique son islam !

Un amour de djihadiste

  Je l'aimais. Je l'aimais au point que je n'ai jamais eu le temps de me demander s'il m'aimait autant que je l'aimais. Amour baroque qui ne se soucie pas de la réciproque... Mon niveau de conscience à l'époque était limité à la drogue, à la musique et à la danse... toutes les nuances de la modernité... mais ce n'était pas sa tasse de thé... il avait d'autres chats à fouetter... un tout autre verbe à incarner.

La cyber-guerre sainte

La cyberguerre sainte... C'est le véritable grain de sable dans les rouages de la cybernétique. Splendeur et misère de l'informatique, je veux parler de la cyber-guerre que se livrent les islamistes et les nihilistes, sans miel et sans absinthe... Chacun des deux cherche et trouve les raisons de devenir le maître du jeu. L'enjeu : l'être ou le néant, le diable ou le bon dieu.

Génération Bataclan

Pourquoi est-ce que je te cause ? Because, il n'y a pas d'effet sans cause! Je sais que tu en as eu ta dose Mais ce n'est pas une raison de confondre machin et chose Ça t'apprendra à voir la vie en rose... Ça ne rime à rien, je le sais, parce que les temps sont moroses. Je suis d'avis pour renoncer à la poésie, et renouer avec la prose Non je n'ai pas dit : faisons une pause Analysons ce qui est vraiment en cause : L'islam et ses overdoses L'islamisme et nos psychoses Désolée, mais je ne fais pas exprès de tomber sur des sonorités en symbiose