radicalisme

De Saint Charles à Las Vegas

Après le double assassinat sur le parvis de la gare, la sentinelle du néant ne peut s'empêcher de se poser la question qui tue : faut-il renvoyer chez eux tous les apaches pour ne plus être à la merci de toutes les tâches ?

Donald et Vladimir

 
Trump n'a rien de Bush. Ce n'est pas une marionnette mais un marionnettiste. Ce n'est pas un politique mais un artiste jusqu'au-boutiste. Poutine n'a rien d'Eltsine. Ce n'est pas un héritier mais un fin limier. Il connaît tous les manèges. C'est un stratège. Les États-Unis pour l'un, les États réunis pour l'autre. Qu'ont-ils en commun ? Sinon la radicalité comme seul et unique bien.

Homeland ou de la propagande

Questions aux théologiens (aux Oulamas et Mollahs ) Il ne s'agit pas de n'importe quelle question Mais de la question des questions Puisqu'elle porte sur : "la fin des temps". Je vous propose pour l'illustrer Un court extrait d'une fiction d'origine israélienne "Homeland" qui nous indique en guise de propagande le mobile du radicalisme islamiste. (...) Question : Existe-t-il un élément dans le Coran ou dans le Hadith Qui atteste l'affirmation selon laquelle : La fin des temps est proche et que les musulmans doivent s'y préparer

Les amants du néant

Je vais en surprendre plus d'un, en relatant la vie de ceux qui défient la mort et font fi de la vie d'autrui. Ils ne s'estiment ni lâches, ni courageux, mais téméraires, sans recul et sans scrupules, plus extrêmes que les extrêmes, avec les autres et avec eux-mêmes. Ils vivent par défaut, ils meurent par excès. Par excès de dégoût. Pour eux, c'est la vie qui n'a pas de sens. La mort en a un à leurs yeux. Elle met fin à leur calvaire et à leur univers sans sel, et qui ne peut, ni ne doit être conservé en tant que tel... sans rien d'universel.

Rien ne s’excuse, tout s’explique !

Maintenant si tu tires dans le tas L'état te coupe les deux bras! Sans chercher à savoir si tu es dans un bon ou mauvais état... Ta raison a beau crier, on ne lui cèdera pas un iota. On ne s'embarrasse plus avec la question des fondements Seul importe le rendement. La nouvelle éthique rejette la logique! Elle ne supporte plus ses vieux principes Le principe de raison suffisante Qui stipule que rien ne se fait sans raison. Mais rien n'y fait, on ne retiendra que les effets On regarde le mal que ça fait Mais non pour quoi ça fait mal...

Rien ne justifie l'horreur