reforme

SAMU : Je suis malade !

Des appels, le monde en reçoit à la pelle... Mais c'est de plus en plus rare qu'il vous rappelle... ou qu'il s'en rappelle... Il vous entend... mais il ne répond pas... il ne répond plus... Il n'a pas le temps de vous répondre... vous n'avez plus qu'à aller vous faire pendre... Camus appelait absurde, ce divorce entre l'homme et le monde.

Le Coran : Un livre pour vivre

L'amour n'est beau que parce qu'il n'aime que ce qui est beau. C'est une restriction sans restriction. Une instruction qui précède toute instruction. C'est une projection heureuse et lumineuse qui rapproche l'homme de Dieu. Que vaut l'amour sans beauté ? Que vaut la beauté sans l'amour ? Un parcours qui ne vaut pas le détour. Une qualité négligeable. Une absurdité. Si le lien entre l'amour et la beauté est apparent dans le Banquet de Platon, il est transparent dans le CORAN... Non plus en tant qu'essence mais en tant qu'exigence, suprême et sublime exigence.

La Bolivie abaisse l'âge de la retraite à 58 ans

Socialement ambitieux, ou économiquement suicidaire selon les avis, la réforme prévoit la nationalisation des retraites, la fermeture de caisses privées (l'Espagnol BBVA et le Suisse Zurich) qui géraient la retraite de 1,3 million de Boliviens, et l'abaissement de la retraite de 65 à 58 ans.

La Bolivie abaisse l'âge de la retraite à 58 ans

Socialement ambitieux, ou économiquement suicidaire selon les avis, la réforme prévoit la nationalisation des retraites, la fermeture de caisses privées (l'Espagnol BBVA et le Suisse Zurich) qui géraient la retraite de 1,3 million de Boliviens, et l'abaissement de la retraite de 65 à 58 ans.