russie

La logique vouée à l’échec du Russie-gate, par Robert Parry

Source : , 12-08-2017 Les Démocrates et le Congrès, en mettant sur le devant de la scène le « scandale » du Russie-gate et en empêchant le président Trump de diriger la diplomatie, ont encouragé ses soutiens à la guerre en Corée du Nord, écrit Robert Parry.

[Vidéo] Vladimir Poutine répond à des questions d’élèves

Pour ceux qui aiment se faire le propre opinion en consultant directement les sources. A écouter, comme d&;habitude, avec recul et esprit critique&;
Source : , 21-07-2017

Allocution de l’Ambassadeur russe Choulguine auprès de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques

Voici une allocution de la Russie à l&;OIAC afin d&;avoir son point de vue. Bien entendu, ceci est à prendre avec esprit crique et recul, en raison des guerres de propagande en Syrie menées par toutes les parties.

Les relations diplomatiques secrètes de Kissinger avec Moscou

Source : , 03-06-2017 Les principaux médias américains insinuent que les conseillers du président Trump sont des traîtres pour avoir parlé secrètement avec les Russes, mais ils ignorent l&;histoire de Henry Kissinger faisant la même chose pour Richard Nixon, écrit Gareth Porter.

Comprendre la Russie d’aujourd’hui, par Rick Sterling

Source : , 31-05-2017. Le gouvernement et les médias mainstream des États-Unis présentent la Russie comme un agresseur dangereux auquel on doit résister et qui doit être puni, mais les Américains qui ont visité la Russie en mai ont découvert une réalité toute différente, écrit Rick Sterling.

Comment Vladimir Poutine voit le monde, par Robert Parry

Source : , 13-06-2017 Les médias mainstream américains ont assumé le rôle de protéger les Américains de points de vue alternatifs, ce qui explique pourquoi les longues interviews d&;Oliver Stone avec Vladimir Poutine inquiètent tant.

TOP SECRET

Pour prendre le pouvoir, il faut deux choses : Convaincre la cité ou vaincre l'adversité. Pour exercer le pouvoir, il faut deux choses : Soumettre les forces en présence ou s'y soumettre. Pour garder le pouvoir, il faut deux choses : Transgresser ou changer les règles du jeu. AUTREMENT DIT : Pour prendre le pouvoir, il faut avoir non seulement un bon programme pour convaincre, mais surtout un sens du drame pour vaincre. Pour exercer le pouvoir,

Il faut sauver le soldat Bachar

On va dire adieu à tous nos idéaux et ouvrir les yeux sur l'état des lieux : Nous avons tout fait pour exporter notre démocratie, comme seule religion possible, la seule qui puisse garantir liberté et prospérité. Nous ne l'avons pas seulement exportée, mais imposée comme vérité révélée, comme laïcité vénérée par la force et pour un prétendu sens du progrès, à des peuples qui n'avaient rien demandé.

Syrie : La divine Tragédie

La mauvaise santé politique est souvent compensée par la bonne santé éthique. Et la réciproque est vraie. Les malpropres prétendent à l'efficacité et les inefficaces à la propreté. Conclusion : politique et morale ne vont pas de pair. Quand l'une est sur le terrain, l'autre reste au vestiaire.   D'abord les faits :
  • Le leader syrien a fait usage d'armes chimiques contre sa propre population.( ça reste à prouver )

Bassam Tahhan : les dessous de la bataille d’Alep

Bassam Tahhan, islamologue et professeur de géopolitique, évoque la bataille d&;Alep, 2e ville de Syrie, près de la frontière Turque. Pourquoi cette bataille est-elle la clé de la Syrie ? Pourquoi la Russie n&;a pas chassé Daesh ? Que vont faire les forces iraniennes ?

Les États-Unis sont sur le chemin d’une guerre mondiale, par Sergueï Glaziev

Sergueï Glaziev est un économiste russe, né à Zaporojié (Ukraine) en 1961. Il a commencé une carrière politique à partir de 1990, tantôt dans les cabinets ministériels, tantôt sur les bancs de la Douma, le parlement russe. Il est passé du camp ultra-libéral aux communistes. Allié de Vladimir Poutine qu&;il conseille, il a été nommé coordinateur des agences travaillant à l’union douanière entre la Russie, la Biélorussie, le Kazakhstan.

Marcher les yeux fermés vers la catastrophe, par James W Carden

Source : , le 07/03/2016 7 mars 2016 Parce que les médias grand public américains restent dominés par les néoconservateurs, il y a eu peu de débats rationnels au sujet des risques de glisser vers une guerre nucléaire avec la Russie, comme l&;écrit James W. Carden Par James W Carden

KASPAROV contre POUTINE

Pour un joueur d'échecs, les pions ont la valeur qu'on leur donne sur l'échiquier. Donc pas de valeur absolue. Cela dépend de la position ou de l'opposition. Toute configuration correspond à un plan, à une stratégie de développement. Il n'y a pas de place pour le hasard ni pour les coups aléatoires.

[Pépite] Que l’Europe remette Poutine à sa place, par Guy Verhofstadt

La PÉPITE du jour, dans le quotidien économique français. Bien entendu, une telle charge coordonnée contre Poutine, venant de plusieurs endroits avec les mêmes éléments de langage (c&;est pour cela que je les reprends ici) n&;est pas anodine.