Salut

Allah est à bord !

Si je vous dis: cessez d'adorer les prunes, vous en aurez plus qu'assez si vous adorez le prunier. Si je vous dis: cessez d'adorer le prunier, vous en aurez plus qu'assez, si vous adorez la graine qui l'a engendré.

L’homme n’a pas marché sur la lune !

Les médias vous racontent des histoires. C’est fort possible. C’est plus que réel. C’est sans doute nécessaire. On a beau le savoir, on ne viendra jamais à bout de ce désespoir. Sous prétexte que le vrai n’est ni tout blanc, ni tout noir, on nous ment. On nous refait l’histoire… Le faux et l’usage du faux n’est pas une occurrence parmi d’autres mais leur mode d’existence. Leur volonté de puissance. Et si ce mal est récurent c’est bien à cause de la concurrence.

LE PREMIER MUSULMAN

Avant Abraham, on ne savait pas ce que c’était qu’un drame intérieur. La conscience malheureuse n’avait pas conscience d’être malheureuse. Les cœurs battaient sans savoir pourquoi ils battaient. Nul n’avait encore entendu parler de Dieu. On se contentait de brûler à petit feu en sondant l’état des lieux sans se soucier des cieux.

Il est où le malheur ? Il est où ?

Le malheur, c'est moi... en moi, il est ancré Alors que le bonheur, c'est l'Autre... en lui, il est sacré.   A-t-ton seulement besoin de le montrer ou de le démontrer ? Il suffit de le ressentir pour y consentir, de l'éprouver pour l'approuver.   Il est où le bonheur, il est où? Partout, mais pas en nous. Toujours en dehors de nous...